Décès de la vraie Marge "Simpson"

- 07.05.2013

Manga/BD/comics - Comics - simpson - décès - autobiographie


Le créateur de la série qui soufflera ses 24 ans cette année vient de perdre sa mère. Au-delà de cette perte intime, la nécrologie de Margaret Groening donne à voir l'influence de la famille du dessinateur dans la famille la plus loufoque de Springfield.

 

 Margaret Ruth Simpson dans the Oregonian

 

Margaret Ruth Groening est née le 23 mars 1919 sous le patronyme de Wiggum. Un nom que les amateurs de la série connaissent bien puisqu'il s'agit du chef de police et père de Ralphie. Sur le cliché, le visage souriant est orné d'une épaisse chevelure - même si elle ne semble pas d'une couleur excentrique - et un collier bien connu.

 

Les liens entre les personnages réels et fictifs ne s'arrêtent pas là, puis que « Marge » Groening se marie à un étudiant de classe, Homer « parce qu'il la faisait beaucoup rire ». Cela se passe après les années campus à Linfield (à rapprocher de Spriengfield ?). Le couple aura quatre enfants ensemble : Mark, Matt, Lisa et Maggie.

 

Si le père de la série ne donne pas son nom à Bart, certains ont avancé qu'il s'agissait d'un anagramme de « brat », morveux, en plus du rapprochement phonique avec Matt. Toujours dans la famille, la nécrologie évoque une sœur, Patty, source d'inspiration potentielle pour les jumelles de Marge.

 

Amoureuse de littérature anglaise, la mère de Matt se passionne pour la rédaction de double-acrostiches. Des « double-Crostics » comme elle les appelaient, un nom qui évoque sérieusement le clown bipolaire de la ville.

 

Voir la nécrologie dans son intégralité.