Des Houba depuis 60 ans pour le Marsupilami

Clément Solym - 01.02.2012

Manga/BD/comics - Univers BD - Marsupilami - André Franquin - film


Si d'aventure vous traversez la moiteur des jungles de Palombie, en Amérique du Sud, n'oubliez pas de guetter pour lui souhaiter un bon anniversaire à son résident le plus célèbre : le Marsupilami de Franquin.

 

L'histoire de l'animal jaune moucheté commence comme celle d'un personnage secondaire dans les pérégrinations du groom Spirou, puisqu'il apparaît le 31 janvier 1952 dans l'hebdomadaire éponyme, au cours de l'aventure Spirou et les héritiers, comme le rapporte l'AFP. Les lecteurs découvrent alors une créature étrange et inconnue, capable de se mouvoir rapidement à l'aide de sa queue en ressort et ponctuant ses apparitions de «Houba Houba» rapidement distinctifs.

 

Si l'on voulait jouer les Jussieu, on pourrait lancer l'hypothèse que le Marsupilami est le croisement plutôt réussi d'un jaguar et d'un kangourou. Mais en s'appuyant sur les propres dires de son créateur André Franquin (1924-1997), ils semblent que les origines du Marsupilami se retrouvent dans son nom, marsu- indiquant son appartenance à la famille des marsupiaux, -pil- constituant un hommage au pilou-pilou (sorte de kangourou jaune créé par Segar, le papa de Popeye) et -ami soulignant la bienveillance également incarnée par son large sourire.

 

 

Cette sympathie qui rappelle celle de Gaston Lagaffe, autre fameux personnage de l'auteur belge, n'est sûrement pas étrangère à un succès qui conduira alors Franquin à la création de la famille de l'animal dans «Le nid du Marsupilami» en 1960. Preuve que l'engouement est partagé par les lecteurs et l'auteur, lorsque Franquin choisira de mettre un terme aux aventures de Spirou et Fantasio, il créera dans la foulée une série dédiée au Marsupilami, inaugurée par l'album La queue du Marsupilami en 1987 et édité par... Marsu Productions.

 

Depuis, le succès ne s'est jamais vraiment démenti pour la bestiole, qui fait désormais, outre les dizaines de produits dérivés, l'objet d'une série animée (4 saisons au compteur, une diffusion dans 50 pays) et bientôt d'un long-métrage écrit et réalisé par Alain Chabat, revenu d'Astérix. Les aventures dessinées du Marsupilami continuent au rythme d'une sortie par an, qui sait côtoyer les meilleures ventes.

 

La série complète se serait écoulée à près de 3 millions d'exemplaires. C'est le dessinateur belge Batem, de son vrai nom Luc Collin, qui a désormais pris le relais, tandis que le poste de scénariste a été tour à tour occupé par Dugomier, Éric Adam, Franquin, Olivier Saive ou Batem lui-même, entre autres.

 

Quant à ceux qui s'inquiéteraient de l'avenir du Marsupilami au vu du réchauffement climatique et du braconnage intensif, sachez qu'il est partenaire du WWF depuis 2007 et qu'il s'est visiblement converti à l'économie de marché, puisqu'il apparaît chez Alain Afflelou, Lexibook ou César...

 

La bande annonce du futur film de Chabat

 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.