Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

medias

Disney parviendra-t-il à s'offrir les Simpson et les X-Men ?

Clément Solym - 13.11.2017

Manga/BD/comics - Comics - Disney fox studios - disney simpson fox - Xmen fantastiques disney


À l’approche de Noël, tout le monde prépare sa liste au Pète Noël : Disney ne déroge pas à la règle, et envisage ainsi de s’offrir les studios 21st Century Fox. Des pourparlers étaient en cours entre les deux entreprises, et bien que refroidis, ne sont pas du tout abandonnés.


Bart Simpson by Graffiti Life
MsSaraKelly, CC BY 2.0
 

 

La vente porterait sur le studio de cinéma, ainsi que quelques médias annexes – à l’exception de Fox’s News, des différentes offres sportives et de la chaîne de diffusion. Mais l’avantage est évident : avec ce rachat, les studios Marvel, qui appartiennent à Disney, pourraient obtenir les droits directs pour plusieurs franchises.
 

En effet, dans la balance, on retrouverait X-Men et Les Quatre fantastiques, mais également Futurama et Les Simpsons.

 

En août dernier, Disney a en effet dévoilé qu’il lancerait son propre service de vidéo en streaming, façon Netflix, à partir de 2019. Et de fait, Disney supprimera alors tous ses contenus de la plateforme à cette période. Pour l’heure, on retrouve différentes adaptations comme Captain America, ou encore Moana et La Belle et la Bête.

 

Acquérir les actifs de la Fox aiderait non seulement à compléter un catalogue déjà séduisant, mais surtout, donnerait l’occasion de nouvelles licences à développer : on pense à Avatar ou La Planète des singes

 

Les négociations mettent d’ailleurs dans la balance la participation de 30 % de la Fox dans le service de streaming Hulu. Mais le gros symbolique des forces serait bien sûr la saga des Simpsons et ses 29 saisons. 

 

Évidemment, aucun des deux acteurs n’a souhaité faire de commentaires – et surtout, aucune estimation n’a même été avancée dans la presse américaine. 
 

L’année passée, Disney a pris les cinq premières places du box-office, avec plus de 7,2 milliards $ de recettes brutes. En s’appuyant sur les licences de super héros, complétant l’offre jeunesse, la société est en passe de devenir, ou de rester, tout simplement, l’une des plus puissantes dans le monde du divertissement. 

 

Si l’on prend en compte l’offre de contenus exclusifs que Disney projette de commercialiser via sa plateforme, cette domination ne semble pas s’arrêter. Le PDG, Bob Iger, avait cependant reconnu que son offre débuterait avec un catalogue moins important – et par conséquent un prix d’abonnement mensuel sensiblement inférieur. 

 


via CNBC