Disparition du dessinateur Roger Mas

Clément Solym - 08.09.2010

Manga/BD/comics - Univers BD - Roger - Mas - Pif


Ayant pris la succession de Cabrero Arnal, Mas, de son véritable nom Roger Masmonteil, en a abattu du travail, et presque à la chaîne pourrait-on dire. Mais, c’était toujours pour le meilleur : donner quelques secondes voire quelques minutes de plaisirs à tous les lecteurs qui, chaque matin, dans l’Humanité pouvait découvrir un nouveau strip en quatre cases mettant en scène un gag sympathique.

Si l’on commence à compter, on dépasse rapidement les dix mille productions…un véritable forçat du dessin ce Mas. Se sachant malade depuis déjà un moment, Rober Mas s’est éteint dans son pavillon d’Eaubonne (Val-d’Oise) à l’âge de 86 ans.


Difficile de résumer en quelques lignes la carrière d’un tel homme. S’il commença comme employé de banque, il se fit rapidement une place de choix dans le milieu du 9ème art. On lui doit bien sûr la création de Pifou, dès 1958, un fils de Pif mais né de mère inconnue... Ce dernier exprime alors son contentement et ses désaccords à l’aide de locutions qui restent désormais ancrées dans notre langage courant : « glop ! » et son contraire : « pas glop ! »

Ensuite, c’est l’engagement indéfectible aux côtés de Vaillant avec Pif Poche et surtout de Pif Gadget. Encore en 2004, il œuvrait pour remettre au goût du jour Pif Gadget. On gardera en mémoire son coup de crayon inimitable : un ciel à la fois si simple et si particulier…tout comme ses oiseaux.