Django Unchained, le comics prolonge le film de Tarantino

Clément Solym - 29.01.2013

Manga/BD/comics - Comics - Quentin Tarantino - Django Unchained - comics


Le film est désormais sur les écrans, et Quentin Tarantino poursuit sa tournée de promotion : Django Unchained, c'est l'aventure du Far West revu et corrigé au travers du prisme de l'esclavage. Avec un scénario qui n'a pas manqué de soulever une véritable polémique, notamment soutenue par le réalisateur Stan Lee. La sortie du comics, en six épisodes, prolonge un peu le plaisir...

 

 

<

>

 

 

 

Vertigo Comics, l'éditeur américain, s'est appuyé sur le script original, qui, selon les dires de Tarantino, aurait donné lieu à un film de plus de quatre heures, s'il avait été respecté. Et signant la préface de cette saga, le réalisateur fait une déclaration d'amour au monde des bulles. 

 

« Quand j'écris mes grands scripts épiques... il y a beaucoup de choses qui ne passent pas dans les films parce qu'elles sont juste trop puta*nement grosses. Donc, il y a toujours cet aspect du script qui est un pavé littéraire, et je dois sans cesse le modifier pour le faire rentrer et l'intégrer au film », explique Tarantino.

 

Le premier volume du comics vient de sortir, et le prochain épisode est prévu pour le 19 février. Une version au format numérique est également commercialisée. 

 

Les fans ont accueilli cette sortie avec passion : on discute des différences avec le film sur les forums, des séquences conservées et des dialogues les plus frappants. Y compris des disparitions de personnages présents dans le film et absents du comics.  

 

 

Le pitch est simple : un ancien dentiste allemand a décidé de se lancer dans le milieu en vogue des chasseurs de prime. Pour ce faire, il va libérer un certain Django, esclave noir. Tous deux vont partir en quête d'aventure, pour libérer la femme de Django, également esclave, chez un propriétaire de plantation. En pleine guerre de Sécession, la décision du Dr King Schultz ne manque pas d'audace. Encore faudra-t-il venir à bout de l'impitoyable Cavin Candie, aussi insupportable que possible, et que campe assez brillamment DiCaprio. Des personnages garantis hauts en couleur, avec de l'humour et des séances de dégainages furieux.  

 

Les aventures du Dr King Schultz et de Django, ancien esclave, contre les crapuleux frères Brittle, prolongent la séance. Quant à la question de la violence, critiquée déjà dans le film, et présente dans le comics, Tarantino a déjà trouvé la parade : Shakespeare était critiqué parce qu'il répandait l'anarchie. Devait-on accuser les acteurs d'en être responsables ?

 

Bang, bang...

 

Notons également qu'une exposition DJANGO UNCHAINED de R. M. Guéra à Paris se tenait à la GALERIE CHAPPE, à Montmartre, jusqu'au 10 février 2013 et sera finalement prolongée jusqu'au 10 mars!




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.