Dupuis absent d'Angoulême pour 2012 : pas de librairie "pour le plaisir"

Clément Solym - 17.11.2011

Manga/BD/comics - Salon BD - Angoulême - absence


Les éditions Dupuis, rachetées en juin 2004 par le groupe Media Participations seront donc absentes du Salon de la BD d'Angoulême. Ni Spirou ni les autres joyeux personnages de l'éditeur ne grossiront les rangs des tentes de la manifestation.

L'annonce s'est faite assez discrètement fin septembre, alors que l'éditeur affirmait ne pas pouvoir bloquer le budget nécessaire pour que les 80 personnes présentes - équipe et auteurs - soient présentes. Mais le fait est que le Salon d'Angoulême ne recueillait pas non plus l'assentiment général de la maison.

L'éditeur assure d'autre part à «ActuaLitté» que sa présence sur cette manifestation n'avait rien de véritablement systématique. « Nous ne nous y sommes rendus que de façon parcimonieuse ces dernières années, et durant près d'une dizaine d'années, nous avons préféré ne pas y être. »

Officiellement, on assure aussi que la maison opère « un repositionnement stratégique, qui s'établira sur les trois prochaines années ». En somme : comprendre que jusqu'en 2014, finalement l'éditeur pourrait bouder Angoulême.

 

« Nous souhaitons surtout nous rendre sur des salons pour promouvoir quelque chose en particulier. Si nous avons une exposition, un anniversaire, un événement précis, alors oui, nous pensons utile de nous engager. Mais ouvrir une librairie dans le Salon d'Angoulême, pour le plaisir de l'ouvrir, non, sans façon. »

En 2013, l'éditeur célébrera ses 75 ans, peut-être que pour l'occasion, la ville d'Angoulême les accueillera de nouveau.

 

Fin septembre, Oliver Perrard, directeur général  de Dupuis expliquait toutefois à Sud Ouest: « Nous ne faisons pas partie des éditions fondatrices d'Angoulême. Notre production n'a jamais été ressentie comme un must à Angoulême. Le festival, dans ses gènes, dans sa sélection ou ses prix, est éloigné de notre ligne éditoriale qui reste très grand public. On comprend la nécessité pour le FIBD de tenir sa propre ligne éditoriale. Mais le problème, c'est que l'on se sent trop en décalage par rapport au festival. Et puis, venir à Angoulême coûte cher, en temps comme en argent. »

Cela dit, il semblerait également que la maison Kana se désiste et laisse sa place, pour cette année au moins. Une information que nous n'avons pas encore réussi à confirmer pour le moment. Kana manga, ce sont tout de même les manga Naruto, pas vraiment une petite chose...

À ce titre, il se pourrait que la maison décide de revenir au Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil.

Pour le FIBD, c'est cependant une perte, certes connue, mais qui représentera un vide de près de la moitié du groupe Média participations. Et pour Neuvième Art+ qui organise la manifestation, c'est un autre départ, alors que l'on constate de plus en plus de remous autour du Salon...
 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.