Edition BD : Rue de Sèvres programme Zep, Pratt et Houellebecq

- 30.04.2013

Manga/BD/comics - Univers BD - programme lancement - éditeur - bande dessinée


Ne pas l'appeler l'école des loisirs BD, mais Rue de Sèvres pour faire le lien avec quatre générations qui se succèdent toujours au même endroit. Cette nouvelle société impulsée par Louis Delas, récemment revenu au sein de la maison familiale, présentera à la rentrée de septembre quelque 6 titres. Qualité, qualité, qualité, réclame l'éditeur, qui avait démarré sa carrière à l'ambassade de France en Corée, avec pour charge, la promotion du livre.

 

 

 

 

Le gros coup pour le lancement se fera le 11 septembre autour du nouvel album de Zep : Une histoire d'hommes. Intimiste, profond, les quelques visuels montrent une vraie prise de risque en abandonnant le filon à mèche d'or de Titeuf pour un récit original. La semaine dernière, le 1er album de la toute jeune maison était prévu pour un tirage de 140.000 exemplaires.

 

Avec 25 ans de métier dans la BD, l'ex-patron de Casterman Louis Delas, fraîchement revenu dans les locaux familiaux de l'école des loisirs, a amené dans ses valises quelques belles collaborations. C'est le cas d'une réédition de Fanfulla, d'Hugo Pratt - les visuels sont ceux de l'ancienne édition épuisée dans les années 80. Pour l'occasion, le format a été remanié et les planches recevront une colorisation de Patrizia Zanotti, coloriste et ayant droit de Pratt qui a souhaité rendre l'oeuvre accessible à un autre public. Dessiné à la grande époque de La Ballade de la mer salée, le scénario narre les péripéties d'un condottiere pendant le sac de Rome à la Renaissance.

 

À la manière du titre de Zep qui favorise l'entrée dans la BD, l'équipe éditoriale a souhaité poser d'autres passerelles pour les néophytes. Après son succès manga Thermae Romae, Mari Yamazaki revient avec une nouvelle série en cours au Japon. Pour le marché français, Rue de Sèvres procédera à quelques adaptations : un format plus grand, un sens de lecture occidental pour approcher des standards du roman graphique. Comme un appel du pied aux amateurs de Taniguchi et aux sceptiques du manga. Encore une fois le récit mêle l'histoire de Rome et le Japon. Le prix autour de 12€.

 

Hormis les one shots, Rue de Sèvres prévoit déjà des projets à plus long terme. Comme une série déclinée en 8 tomes, mais sans restriction pour la suite si le succès est au rendez-vous. Et plus insolite, l'illustration d'un roman de Houellebecq.

 

Le public féminin devrait retrouver son compte avec la compilation des travaux de Soledad, en dernière page du magazine Elle, dans un format 64 pages broché avec rabats.

 

 

<

>

 

(visuels non définitifs)

 

En plus de son catalogue ado-adulte, la filiale BD proposera rapidement des titres jeunesse qui rappellent la ligne éditoriale de la société mère. Zita, un récit sympathique à découvrir en trois tomes – à l'origine publié par First Second aux États-Unis. Les codes classiques du space opera sont repris pour revisiter un conte peuplé de gentils comme de méchants extra-terrestres. La fillette devra partir à la recherche d'un copain enlevé par les aliens de la seconde catégorie et sauver une planète par la même occasion.

 

Au rayon des adaptations, on signalera Loulou, la star du catalogue de l'Ecole, qui profite d'une déclinaison BD en plus du nouveau film qui lui est dédié, le portage du Horla de Maupassant par Guillaume Sorel, ainsi qu'une nouvelle adaptation graphique d'Alice au pays des merveilles.

 

Naturellement, tout un axe de la politique éditoriale de Rue de Sèvres va se consacrer au portage BD de romans et illustrés de l'éditeur, qui soufflera ses 50 bougies en 2015.

 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.