Edmond Baudoin : “C'est juste un début”

Clément Solym - 13.05.2020

Manga/BD/comics - Univers BD - Edmond Baudoin - auteurs bande dessinée - danse Italie pizzica


Dessinateur originaire de Nice, Edmond Baudoin n’est pas forcément amateur des outils sociaux ni du numérique. Mais il a le sens de la formule. Il a fait passer à ActuaLitté, par l’intermédiaire de l'artiste Marc Lizano, un texte accompagné d’une illustration en noir et blanc. Une danseuse, comme pour indiquer que la vie est mouvement. Et qu’il va falloir que ça bouge…


© Edmond Baudoin
 

“C'est juste un début”, par Edmond Baudoin


C’est juste le début de l’embryon de quelque chose qui pourrait s’étendre.

Non pas un virus, mais une pensée, celle d’un auteur de bandes dessinées, mais on sait que les auteurs de BD sont un peu cons, donc prenez-la avec des pincettes.

L’avenir de la bande dessinée va être problématique, comme l’ensemble de la culture, mais l’ensemble de la culture est trop vaste, mon intelligence ne va pas jusqu’aux ensembles.

Les librairies et les bibliothèques vont souffrir. Comment toucher des livres déjà manipulés par d’autres ? Comment faire parvenir des livres aux lecteurs sans passer par Amazon ?

Les éditeurs vont souffrir aussi. Les lecteurs en manque d’argent ne vont pas obligatoirement se jeter sur les livres… même si on a le droit de rêver. Est-ce que ce sera pour eux la course aux célébrités ? Dans ce cas, adieu aux petites maisons d’édition, les laboratoires de l’inventivité.

Et bien sûr, si je continue à suivre la chaîne du livre, ce sera un grand problème pour la vie des auteurs.

Peut-être ne faut-il plus penser comme il y a seulement trois mois ? 

Revoir notre rapport à l’argent, celui de notre responsabilité dans une société qui va avoir du mal à retrouver du goût à la vie, notre responsabilité dans ce qu’on appelle la culture : l’école, les questions de terrain, de circuits courts, de diffusion, de rencontres, débats, spectacles, festivals. 

Vendre des livres ne sera peut-être pas tout de suite la question principale.

Mais alors comment vivrons-nous de notre travail ?

Il va falloir inventer tous ensemble, sans attendre ce qui vient d’en haut.

C’est où, en haut ?


Les dessins d’Edmond Baudoin sont inspirés de cette vidéo : une femme à Salento (à l'extrême sud des Pouilles, Italie), danse sur une place la pizzica, tradition folklorique et musicale dans la lignée de la tarentelle, typique du sud du pays.
 
 
Dans la légende, une danse frénétique de la vie, pour expulser le venin d’une tarentule… et qui tire son origine des mouvements des bacchantes, en l’honneur de Dyonisos. Tout un poème.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.