Egypte : une bande dessinée victime de la censure

Clément Solym - 03.06.2009

Manga/BD/comics - Univers BD - Egypte - Metro - bande


En Egypte, la bande dessinée reste souvent cantonnée à un genre pour enfants. Mais, depuis la parution en février 2008 de l’album Metro, de Magdy El Shafee, un tournant se dessine. Au sein de ces bulles, l’auteur égyptien nous propose de suivre le destin d’un certain Shihab.

Désargenté, le personnage décide de braquer une banque. Chaque nouvelle action est l’occasion pour le créateur de Shihab de dénoncer la corruption au sein de son pays à travers de fins rappels du réel. Le ton est donné dès le début lorsque le héros rassure son complice en lui affirmant que « Dans ce pays ce sont les pauvres qui vont en prison, et toi tu vas être riche ! ».

Mais, seulement deux mois après la parution de Metro, l’album a été retiré des ventes pour « atteinte à la morale ». Selon les brigades du vice, deux vignettes seraient en cause : on y découvre une femme nue et des insultes présentes dans les bulles.

Toutefois, personne n’est dupe. Ce n’est pas pour ce seul fait que l’album est tombé sous le coup de la censure. Il s’agit là d’un prétexte pour faire taire cette remise en cause du régime. L’auteur, âgé de 48 ans, a pu découvrir en France Charlie Hebdo dont il a voulu s’inspirer. Il attend désormais le verdict du procès qui doit intervenir le 18 juillet prochain.