Embryon Road tome 1 et 2, manga écologique de Yamamura Hajime

Clément Solym - 21.06.2008

Manga/BD/comics - Univers Manga - Embryon - Road - Yamamura


Bon dire qu'Embryon Road est un manga écologique est peut-être un peu exagéré mais les interrogations posées par ce titre et le sujet central nous amène à nous poser des questions sur notre planète, l'épuisement de ces ressources, et le recours à des énergies nocives. Cependant n'allez pas croire qu'on va vous servir un sermon bien senti, Embryon Road est avant tout un manga d'action et d'anticipation.

L'histoire

Dans un futur pas très facile à cerner mais assez éloigné tout de même, l'humanité à épuisé la quasi-totalité des ressources en énergie de la planète, ce qui a entraîné un « lent déclin de la civilisation ». Une nouvelle source d'énergie fait son apparition le « Sephiroth » jusqu'à lors inconnue, elle va permettre à l'humanité de se relever. Profitant du flou qui règne dans la civilisation une compagnie prend le monopole de l'exploitation de cette énergie. Cette compagnie au fonctionnement très militaire s'appelle « Merkabah ».

Sey Eugene sauve la vie à Harriet Quimby et à Riel Ithu, une jeune femme et une enfant, menacée par des Sheikyners (un groupe armé qui semble faire respecter la loi et qui doit être lié à Merkabah). Sey Eugene découvre que les deux personnes qu'il a sauvées font en fait partie de la milice Arbadah, qui se bat contre Merkabah. Cela importe peu notre héros qui n'a qu'une idée en tête retrouver sa mère possédée par le Sephiroth.

Un premier tome captivant

Le tome 1 ne dévoile pas grand-chose de l'histoire. On ne sait pas trop où tout cela va aller, mais on suit Sey Eugene dans sa quête pour retrouver sa mère. On a donc peu d'élément sur ce que va devenir cette histoire et pourtant dès les premières pages on happés dans l'univers de ce manga et on est tenu par le suspens. On découvre les factions en présence, les règles de ce monde paradoxalement familier et étrange, du point de vue d'un personnage qui n'est plus dans aucun système et qui tente d'atteindre uniquement son but, sans émettre aucun avis.

Comme nous vous le disions, de prime abord Embryon Road est un manga d'action et le découpage dynamique des planches n'y est pas étranger. Les cases sont dispatchées dans tous les sens mais la lecture de l'action reste fluide, claire, et efficace. Les dessins sont simples assez dépouillés et peu détaillés mais l'ensemble est cohérent et agréable. Le mangaka semble cependant prendre un soin tout particulier pour dessiner la nature. Et l'on a droit à de très belles planches avec des buildings envahis par la végétation.

Un tome deux sanglant

Le tome 2 nous permet de commencer à apercevoir le fil de l'histoire. On sent que tout ne va pas bien se passer et que l'avenir va devenir assez sombre. D'ailleurs ce deuxième tome nous plonge carrément dans une guérilla entre Merkabah et Arbadah. Avec un Sey Eugene toujours méfiant envers les autres, notamment envers tout groupe organisé. Un tome donc un peu plus noir et beaucoup plus sanglant. Plusieurs personnages sont à deux doigts d'y laisser leur vie. Et la dernière page nous garde dans cette dynamique jusqu'au prochain volume. On en apprend quand même un peu plus sur les personnages qui deviennent de fait plus complexes mais qui sont aussi un peu éraflés au passage par l'auteur.

Finalement, on sent que cette série a ce qu'il faut pour devenir un très bon titre d'anticipation. Graphiquement, il y a de bonnes choses même si le parti pris de faire la part belle à l'action fait un peu perdre en détail et en qualité d'image. Cela dit le point positif, c'est que le lecteur n'a pas vraiment le temps de souffler, il est pris par l'action et ne lâchera certainement pas le manga avant d'avoir fini de lire un tome. En ce qui nous concerne nous avons lu les deux sans nous arrêter et on attend vraiment la venue du troisième tome avec impatience.

Embryon Road de Yamamura Hajime est édité par Doki-Doki. Le tome 1 fait 192 pages et le tome 2 en compte 208. Les deux tomes coûtent chacun 6,95€. La série est terminée au Japon et elle tient sur 7 volumes. Le tome 3 devrait sortir le 9 juillet 2008.