Exclu : Manolosanctis ouvre un portail BD en anglais

Clément Solym - 24.01.2011

Manga/BD/comics - Univers BD - anglais - portail - manolosanctis


Exclusif ActuaLitté : L'éditeur de bande dessinée Manolosanctis s'apprête à conquérir le monde, avec le lancement d'une version de son site en anglais. Une ouverture vers l'étranger qui permettra de saisir de nouveaux auteurs et surtout, de démultiplier l'offre.

Parce que c'est connu, n'est-il pas : si tu ne viens pas à Lagardère, Lagardère viendra à toi. Dans un premier temps, Manolosanctis avait démarché des bloggeurs pour leur offrir un espace d'expression sur le site. Aujourd'hui 827 auteurs et 1600 titres sont réunis sur la version française du site.

Arnaud Bauer, cofondateur de Manolosanctis nous explique comment se déroulera le plan machiavélique. « La version anglaise ne se limitera pas aux auteurs de langue anglaise. Elle est plutôt là pour proposer un portail qui puisse s'adresser à un plus grand nombre d'auteurs. »

Ainsi, la plateforme anglaise, qui sera mise en ligne à compter du 27 janvier disposera des mêmes fonctionnalités que celle en français.


« Une fois que nous aurons découvert les talents du net, nous pourrons envisager des éditions numériques ou papier de leurs oeuvres, évidemment. Mais en versions traduites et pour le marché francophone, où nous sommes déjà installés, c'est-à-dire France, Belgique, Québec. » Un renouveau d'auteurs, donc, mais qui ne se contentera pas de traductions.

« Par la suite, il faudra probablement passer des accords avec des éditeurs dans différents pays, pour l'édition d'oeuvres numériques ou papier. Le genre graphic novel est en pleine explosion aux États-Unis et nous avons envie de profiter de ce nouveau secteur d'expression. »

Restera alors à trouver comment faire profiter de ces nouveaux marchés les auteurs déjà publiés en français. « Nous envisageons effectivement de faire traduire les oeuvres en anglais, mais cela ne viendra que dans troisième, ou quatrième temps. Il faut préciser que pour le moment, nous lançons un portail en anglais, mais que d'autres langues sont prévues pour les prochains mois. »