Exclusif : fin des nouveautés et de l'édition, Manolosanctis devient plateforme

Clément Solym - 25.10.2011

Manga/BD/comics - Univers BD - Manolosanctis - plateforme - papier


L'éditeur BD Manolosanctis avait fait la jonction entre livres numériques et BD papier en novembre 2009. Une décision à rebrousse-poil de ce qui pouvait se faire dans l'édition, mais avec un projet solidement ancré. Distribué par Volumen, l'éditeur décidait alors d'occuper une place de choix dans les librairies, tout en faisant en sorte que ses titres soient plus visibles auprès du grand public.

En 18 mois d'existence, l'éditeur a su faire ses preuves, mais désormais, il souhaite prendre une nouvelle orientation. « Éditer des livres est un métier à plein temps qui nécessite énormément de ressources humaines et financières, et cette partie de l'activité de la société a, peu à peu, éloigné les équipes de leur domaine de prédilection », nous explique Arnaud Bauer, président de Manolosanctis.

 

Une plateforme de création et distribution

Ainsi, Manolo va arrêter la publication de nouveautés, pour se consacrer à la mise en place d'une plateforme proposant une solution de fabrication pour des oeuvres graphiques, de tous styles, en version numérique, autant que papier. En complément, viendra alors un service de distribution, pour ces deux formats, dont l'auteur aura la complète maîtrise.

« Nous allons recréer toute la chaîne de valeur, à compter de janvier 2012, et proposer aux auteurs cette plateforme d'autoédition, qui permettra de décliner le contenu sous toutes ses formes. La distribution sera alors assurée via le site Manolosanctis, dans un premier temps, mais par la suite, chez des libraires en ligne, autant que des libraires physiques. Nous ne souhaitons pas couper la possibilité pour les auteurs de commercialiser leurs ouvrages en papier. »

 

Numérique ou papier, au choix


Du côté numérique, on ajoutera le jeu des applications, iOS ou Android. « Nous prendrons en compte la taille des écrans pour la lecture des oeuvres, bien sûr. Manolosanctis, c'est une approche de contenu et un volet social. Pour les smartphones, nous accentuerons le second point, alors que pour le premier, nous mettrons plus en avant le contenu pour les tablettes, dans le respect des oeuvres, en regard des appareils. »

Pour le pan papier, c'est par l'impression à la demande que Manolosanctis pourra assurer les livraisons des libraires. « Nous allons pouvoir proposer des ouvrages imprimés d'une qualité égale voire supérieure à de l'offset, pour un prix de vente défiant toute concurrence », assure Arnaud Bauer. Un titre ne sera donc imprimé qu'à compter du moment où il sera acheté. Pour ce faire, Manolosanctis sort de sa distribution avec Volumen, pour mettre en place son propre réseau de distribution.

 

« Cependant, toutes les BD qui son actuellement publiées par Manolosanctis sont, et restent disponibles en commande chez Volumen. Nous assurerons toutes les réimpressions nécessaires pour les titres qui concernent notre ancienne activité éditoriale. Nous arrêtons simplement les nouveautés pour nous consacrer à cette plateforme. »

 

Assurer aux auteurs une continuité

Quel sera donc le changement pour les auteurs ? « Nous avons passé les derniers jours à les contacter, pour expliquer ce qui va se passer, et quels seront les mutations que va connaître manolosanctis. Pour ceux qui ont perçu des avances sur droit, ils conserveront leur à-valoir, mais le processus de publication n'ira donc pas jusqu'à l'impressionConcernant les artistes autoédités, ils garderont leurs droits d'auteur, la possibilité de retirer leur album à tout moment et contrôleront leur pourcentage. »

 

 

En garantissant d'autre part une solution particulièrement flexible, sur la réalisation et la distribution des oeuvres, Manolosanctis « combinera ainsi son savoir-faire web et éditorial pour proposer une offre papier et numérique d'autoédition, destinée à de nombreux canaux de distribution - de la plateforme à la libraire en passant par les terminaux mobiles ».

Quant à la société, elle prendra une commission en tant que distributeur de l'oeuvre, et une autre, dans le cas où la vente est réalisée depuis sa plateforme. « Désormais, nous allons prendre contact avec Orange, Amazon, Kobo, Fnac et les autres, pour proposer les futurs titres des auteurs qui passeront par notre plateforme. Un nouveau modèle pour nous, mais une continuité pour les auteurs. »




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.