“Explositions” de bulles à Amiens : la BD prend rendez-vous

Nicolas Gary - 31.05.2019

Manga/BD/comics - - Halle Freyssinet - Amiens festival - rendez vous BD


La halle Freyssinet s’apprête à ouvrir ses portes au public, pour les 24es rendez-vous de la BD d’Amiens. L’occasion pour Pascal Mériaux, directeur de l’association On a marché sur la Bulle de se réjouir d’une nouvelle édition, placée sous les meilleurs auspices. Et centrée sur cette halle, qui aura l’an passé tant apporté à l’événement.


fresque de la Halle Freyssinet, détail

 
« La Halle fut bombardée par les Allemands durant la Seconde Guerre mondiale… et finalement, trouvant l’architecture intéressante, ils l’ont reconstruite, et agrandie », explique-t-il. Avec 24 mètres de large sur 300 de long, l’espace a succédé aux précédents locaux qui hébergeaient la manifestation. Et l'immense fresque, réalisée l'an passé en un temps record par Rémi Pozla, ne manque pas d'attirer l'oeil.
 

Habiter un lieu nouveau


« Nous voulions rester dans la ville, conscients des retours que l’on avait : notre programmation était exceptionnelle, mais devenait illisible sur les 7 étages que l’on occupait précédemment. » Des locaux quittés le 7 septembre 2017, par une équipe de 12 permanents en plein temps — dont 5 personnes dédiées aux interventions scolaires et pédagogiques.

Pour 2019, c’est avant tout l’occasion de célébrer les 10 ans des éditions de la Gouttière, fondées par l’association. Et à l’initiative des auteurs rencontrés au cours des 22 précédentes éditions de la manifestation. Une approche BD tournée vers la jeunesse, à une époque où ce segment n’était certainement pas aussi plébiscité qu’aujourd’hui. Et fort logiquement, c’est un chat (de gouttière), qui les symbolise.

<

>


 
« Kokor fut notre premier auteur, avec Loïc Dauvillier : nous avions le projet de faire un livre annuel, avec une fiche pédagogique et une exposition interactive. Petite souris, grosse bêtise, fut le premier. L’an passé, cette aventure éditoriale a abouti à publier 17 titres — nous en ferons 15 cette année », indique Pascal Mériaux. 

10 ans de création, 10 ans de bandes dessinées jeunesse et des personnages devenus cultes : Anuki, Enola, Myrmidon, Philippine Lomar, Trappeurs de Rien ou Lili Crochette. L’espace jeunesse du festival sera dédié à leurs univers, avec une pro- grammation de haut niveau et des formats adaptés aux non lecteurs, aux lecteurs en herbe et aux lecteurs plus aguerris : lectures à haute voix, Ka- mishibai, Makaton, rencontres et spectacles. Un escape game inspiré de la jeune héroïne Sixtine, sera installé dans la halle pour cet anniversaire.

Alors, comme le dit la chanson, « je sais que c’est pas vrai, mais j’ai 10 ans », et ici, tout le monde en est très conscient. 
 

Travailler dans la cité, avec la cité


« Notre travail de terrain, avec l’association, mené à proximité des auteurs, a fini par être reconnu : quand la mission du centenaire de la Première Guerre mondiale a pris conscience de notre potentiel en matière de bande dessinée — nous avons un Centre de ressources aujourd’hui pleinement reconnu, doublé de services éducatifs — alors nous nous sommes dit que peut-être, oui, ce que nous faisions avait du sens », indique-t-il.
 


Une exposition consacrée aux dix années de la structure est à découvrir dans la Halle Freyssinet, toujours animée par ces vagues modulables qu’avait imaginées Marc Antoine Mathieu pour l’édition 2018. « Freyssinet est actuellement présenté comme le vaisseau amiral d’un quartier d’Amiens, proche de la gare, en plein développement. Vinci Duval a remporté l’appel d’offres pour son occupation — et la réussite de l’année passée laisse envisager l’hypothèse que la culture pourrait être plus présente dans ce lieu », note le directeur.

« Nous ne cherchons pas un mausolée pour la BD, et cette année encore, avec Blake et Mortimer que les auteurs viennent présenter, ou Enrico Marini qui nous offre un splendide Batman comme affiche, nous essayons d’organiser un lieu complet. Librairie, exposition, rencontres, dédicaces : tout le plateau est occupé. »

Partenaire de la manifestation, ActuaLitté sera présent toute la durée de l’événement, pour la raconter en temps réel... Et Amiens, toute de bande dessinée revêtue, s'apprête une fois encore à vivre un grand moment de bulles. Les 24es rendez-vous de la BD d'Amiens accueillent le public ces 1er et 2 juin.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.