Exposition Jacques Tati : la pipe pourrait revenir sur l'affiche

Clément Solym - 26.05.2009

Manga/BD/comics - Univers BD - exposition - Tati - pipe


Souvenez-vous, il y a peu, le pauvre Jacques Tati se voyait amputé de son inséparable pipe sur l’affiche de l’exposition qui lui est consacrée. Il s’agissait d’une mesure de la régie publicitaire de la RATP qui disait ne faire qu’appliquer la loi Evin sur le sujet. Peu de temps après, c’était la cigarette de Coco Chanel sur l’affiche du film Coco avant Chanel qui disparaissait.

Devant ce véritable massacre, il était temps de réagir. C’est précisément ce qu’a tenu à faire l'Autorité de régulation professionnelle de la publicité (ARPP). Selon cette dernière, il pourrait y avoir une marge de manœuvre par rapport aux textes de la loi Evin.

Sous certaines conditions, le tabac s’inviterait au sein des publicités. L’Autorité a confié à l’AFP qu’elle pourrait « désormais, ne plus déconseiller la représentation, dans des campagnes publicitaires, de produits de consommation du tabac ».

Pour cela, il faudra respecter trois critères : « les campagnes doivent émaner d'annonceurs qui n'ont aucun lien avec l'industrie ou la distribution du tabac, et avoir une finalité culturelle ou artistique ». Les personnes présentes sur les photos « doivent être disparues, ou figurer dans des œuvres d'art partie intégrante d'une promotion publicitaire pour une manifestation artistique ». En dernier point, cigarettes ou pipes doivent être « inséparables de l'image et de la personnalité de la personne disparue qui y figure ». L’ARPP attend maintenant une confirmation des pouvoirs publics sur la question.