France : 48 heures et 210.000 BD vendues pour 1 euro

Cécile Mazin - 12.02.2015

Manga/BD/comics - Univers BD - 48h BD - éditeurs opération - France librairies


La nouvelle mouture des 48 heures de la BD sera lancée les 3 et 4 avril prochains, avec cette fois une approche repensée. Il ne s'agit plus de distribuer allègrement 100.000 exemplaires gratuitement à travers le territoire, mais de mettre 210.000 exemplaires en vente à 1 €, à travers 12 albums sélectionnés. Et bien sûr, de nouveaux partenaires arrivent.

 

 

 

 

Les parrains de l'édition 2015 seront Wilfrid Lupano, Yoann, Cyprien, Philippe Vandel et Romain Sardou, annoncent les différents éditeurs qui prennent part à la manifestation. Cette année, outre les précédents comme Bamboo, Casterman, Dargaud, Dupuis, Fluide Glacial, Jungle, Le Lombard et Urban Comics qui rempilent, on retrouvera également Delcourt/Soleil, Futuropolis et Glénat. 

 

Donc, cette année, il faudra verser 1 € au libraire participant, pour obtenir l'une des 12 BD qui seront proposées. Et si le site officiel n'est pas encore mis à jour, on remarquera qu'il s'agit, dans la sélection, toujours de gros vendeurs potentiels, sinon de personnages historiques, type Lucien ou Benoît Brisefer. Les sommes récoltées serviront par ailleurs à offrir des BD dans les écoles.

 

Pour cette année, les organisateurs espèrent réunir 1200 points de vente, avec des dédicaces et des événements organisés en librairies, soit près de 400 intervenants supplémentaires, par rapport à 2014.

 

Nul doute que Jean-Louis Gauthey, président du Syndicat des Éditeurs Alternatifs, restera sceptique devant ce projet. Dans un entretien accordé à ActuaLitté, il expliquait : « Mais sincèrement, à quoi est-ce que cela sert ? Changer un libraire en manutentionnaire ? On ne fait venir dans son établissement que des hordes hystériques, de gens qui sont appâtés par la gratuité, et certainement pas par la bande dessinée. Le tout pour communiquer sur des best-sellers... »

 

Selon les données fournies par les organisateurs, 99 % des libraires étaient favorables à une reconduction de l'événement, et 98 % des visiteurs étaient satisfaits de l'opération. 65 % ne seraient pas entrés dans une librairie sans cette dernière – reste à voir si la vente pour 1 euro symbolique aura les mêmes répercussions. Enfin, 28 % des visiteurs ont profité de leur entrée en librairie pour acheter un livre.