Francfort : la BD française s'exporte bien

Antoine Oury - 18.10.2015

Manga/BD/comics - Univers BD - Foire de Francfort - bande dessinée - cessions de droits


L'intérêt principal de la Foire de Francfort, pour l'édition, reste les cessions de droits qu'il est possible d'y réaliser : bien entendu, les relations entre maisons se constituent et s'entretiennent toute l'année, mais la Foire est l'occasion de rencontrer de nouveaux partenaires commerciaux. Les éditeurs de bande dessinée ont ainsi assisté à l'émergence de marchés inédits, notamment en Amérique latine.

 

Frankfurt Buchmesse 2015

Le stand Glénat à Francfort (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 

 

On parlait beaucoup du nouveau Corto Maltese, forcément, mais la bande dessinée française ne s'arrêtait pas à ce seul titre : Love In Vain, de Jean-Michel Dupont et Mezzo est ainsi « un best-seller en ventes internationales, avec des cessions en 9 langues dont l'anglais et le japonais », nous confie Olivier Galli, responsable des droits et des licences pour les éditions Glénat.

 

Le portrait dessiné de Robert Johnson, récompensé par le Prix des Libraires BD, sera disponible aux États-Unis l'année prochaine : ces derniers restent le principal marché pour la bande dessinée et les romans graphiques. Pour Les Humanoïdes associés, dont le siège social est à Los Angeles (Humanoids), les USA sont mêmes devenus la plateforme des opérations : « Pour la première fois, nous avons acquis les droits de quelques titres Image Comics pour la France » explique Edmond Lee, à la tête du département des licences.

 

Le déménagement des Humanos a également permis de se rapprocher d'Hollywood : Je suis Légion (Fabien Nury, John Cassaday), Metal (Jerrold E. Brown, Paul Alexander, Butch Guice), Miss (Philippe Thirault, Marc Riou, Mark Vigouroux) Bouncer (Alexandro Jodorowsky, Francois Boucq) et L'autoroute sauvage (Mathieu Masmondet, Zhang Xiaoyu, d'après Julia Verlanger) sont en projets d'adaptations. Inutile de souligner qu'un projet cinématographique fait beaucoup pour un titre : Valérian, chez Dargaud, était ainsi mis en avant sur le stand Média-Participations, à l'occasion de l'adaptation en cours par Luc Besson.

 

L'équilibre entre les marchés et les titres 

 

Pour les Humanos, les séries phares restent bien sûr L'Incal et les Méta-Barons, avec une entrée au Chili pour le premier, se félicite Edmond Lee. « L'Amérique latine émerge vraiment, avec une classe moyenne qui gagne en pouvoir d'achat, même si le Brésil est en perte de vitesse à cause de la crise économique : il n'y a eu aucun best-seller cette année », souligne-t-il. Même constat du côté de Rue de Sèvres, avec de nombreux petits éditeurs d'Amérique latine intéressés. Le pays invité d'honneur, l'Indonésie, fut également très présent, et constituait un marché inédit pour Les Humanos.

 

Frankfurt Buchmesse 2015

Les 70 ans de Lucky Luke sont aussi l'occasion de lui faire reprendre du poil de la bête sur certains marchés

(ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 

 

Chez Glénat, le Japon et la Corée « sont en devenir », tandis que la Chine est en pleine émergence : « Il y a dix ans, les lecteurs chinois découvraient Tintin, et l'intérêt pour la bande dessinée adulte se concrétise aujourd'hui », note lui aussi Edmond Lee pour Les Humanoïdes. Forcément, « [l]es licences telles que les Minions (Dupuis) ou Angry Birds (Le Lombard) fonctionnent très bien en BD, mais nous avons aussi bon espoir dans la création, par exemple Violette, de Radice et Stefano Turconi, chez Dargaud, édité originellement en Italie par Tunue », souligne de son côté Sophie Castille, directrice des droits étrangers chez Mediatoon.

 

Pour l'ensemble des éditeurs BD, Allemagne, Italie et Espagne restent les principaux marchés européens : Au revoir là-haut et Le Château des Étoiles, chez Rue de Sèvres, ont été particulièrement plébiscités. Si Francfort constitue un rendez-vous important pour la bande dessinée, tous s'accordent sur « l'ampleur internationale » du Festival d'Angoulême, malgré son marché des droits plus restreints. Bologne, la Foire italienne marquée par la jeunesse, est également un bon spot pour les bulles.