Frédéric Mitterrand au Japon décore de prestigieux mangaka

Clément Solym - 15.07.2011

Manga/BD/comics - Univers Manga - managa - japon - mitterrand


Au cours d'un entretien accordé à l'AFP, le mangaka Jirô Taniguchi s'est dit fasciné par la capitale française, au point de vouloir lui consacrer une oeuvre, peut-être.

C'est qu'actuellement, notre ministre de la Culture est en déplacement au Japon, et qu'un coquetelle était donné à l'ambassade de France... Une visite de solidarité, suite à la série de catastrophes qui ont agité le pays ces derniers mois.

Et pour l'occasion, Frédéric Mitterrand a décoré le mangaka des insignes de l'Ordre des Arts et des Lettres.

« Je rêve de dessiner un manga sur Paris, en marchant dans la ville. Ce n'est pas encore un projet, seulement un désir, mais je serais très heureux qu'il se réalise », a-t-il ainsi confié au cours de cette réception. Sa réflexion, portée dans un premier temps sur l'utilité de son travail, après le séisme du 11 mars dernier, s'est désormais orientée vers un questionnement sur ses lecteurs et l'art français.

Cependant, le voici bien embarrassé avec cette décoration : selon lui, le manga ne saurait être hissé au rang de création méritant une telle récompense, qui plus est attribuée par le ministre. Une leçon de modestie pour l'auteur de Quartier lointain, qui a connu en France un vif succès.


Et Jirô Taniguchi a un style qui relève vraiment d'une fusion, presque, entre le dessin japonais et le style franco-belge, alors, pas trop de problèmes.

Pour sa part, le ministre, qui avait envie de dire quelque chose, a expliqué : « C'est grâce au manga que le japonais est devenu la deuxième langue la plus traduite dans le domaine culturel français ». Et selon lui, les Français « se sont pris d'un véritable engouement », qui ne doit rien ni à Dorothée, ni à Ségolène Royal, il faut bien le rappeler.


D'autre part, les frère et soeur Yuko et Shin Kibayashi, ont également été décorés, et sacré Chevaliers du mérite agricole... Si, si...


Ce sont les auteurs fusionnels, puisqu'ils signent d'un seul nom (Tadashi Agi), du manga Les Gouttes de Dieu, qui raconte la vie des grands châteaux du vignoble français...