Glénat lance Erotic, une collection de mangas pour se faire plaisir

Julien Helmlinger - 28.02.2014

Manga/BD/comics - Univers Manga - Glénat - Manga - Erotisme


Au rayon fiction affriolante, et lecture annoncée comme rapide, du moins, en fonction du temps que passera le lecteur sur les images. Du côté des éditions Glénat Manga, on s'apprête cette année à étoffer d'une nouvelle collection le catalogue destiné aux adultes. Baptisé Erotic, ce label sera lancé au cours du mois de mars prochain, à l'occasion de la parution du tome 1 de Minimum par Maya Miyazaki. La collection graphique se destine à regrouper à terme d'autres séries, dont certaines déjà sur le feu, dans le même registre coquin.

 

 

 

 

La première série sera déconseillée aux moins de 16 ans, annonce le communiqué de presse. Il y aura bien du sexe au programme, mais pas que. L'éditeur met en avant l'intelligence du scénario de la première publication, signée Miyazaki, une mangaka qui a débuté sa carrière en faisant des illustrations pour Playboy Japon avant de produire du shonen comme du hentai.

 

Minimum raconte l'histoire d'un élève de lycée, Hito, qui se passionne de photo. Comme il prend ses clichés à tout va, celui-ci va se faire taxer à tort de pervers par les lycéennes. Son seul ami, quant à lui est amateur de vidéos coquines et va initier son camarade à la pornographie, non sans provoquer sa gêne.

 

Un train-train quotidien qui va basculer le jour où, en surfant sur le web, Hito va avoir la surprise de voir une fille minuscule et dévêtue être éjectée de son lecteur DVD...

 

D'ici 2015, deux autres séries rejoindront Minimum dans la collection Erotic. Il s'agit de Nude, autobiographie illustrée de l'actrice japonaise Mihiro. Et de Love in the Hell, une histoire humoristique avec une âme de défunt envoyée en enfer pour ses pêchés, qui va avoir affaire à une démone chargée de lui faire expier ses fautes.