Grand Prix 2014 : Bill Watterson récompensé à Angoulême

Cécile Mazin - 03.02.2014

Manga/BD/comics - Univers BD - Bill Wattersson - Calvin et Hobbes - Grand Prix


Ce n'est pas une première, que de récompenser un auteur américain, mais consacrer Bill Watterson, c'est l'occasion de s'interroger un peu : comment récompenser cet auteur qui depuis une vingtaine d'années a fui toute forme de contact avec la presse, et arrêté sa saga Calvin et Hobbes ? Oh, finalement, ce n'est pas très compliqué : derrière les votes, il faut lire d'autres choses, mais nous y reviendrons. L'important reste que Calvin et Hobbes est une oeuvre magique, et que, même en l'absence de leur créateur, pour l'édition 2015 du FIBD, ce sera là une belle occasion de se réjouir et de les retrouver. Le palmarès officiel est à découvrir à cette adresse.

 

 

Calvin and Hobbes

Yoshimai, CC BY SA 2.0 

 

 

Au cours de l'année 1985, le 18 novembre exactement, une nouvelle bande dessinée fait ses débuts dans la presse : Calvin et Hobbes. Elle met en scène un petit garçon portant un casque colonial qui annonce qu'il va relever ses pièges à tigre. Le petit garçon, se nomme Calvin et le tigre en peluche, pris au piège et mordant joyeusement à l'appât, n'est autre que Hobbes. C'est le début d'une série d'aventures pleine de finesse, d'humour et de réflexion. Pendant 10 ans, le duo a conquis l'imagination des adultes et des enfants et acquis une célébrité mondiale.

 

Bill Watterson publiait quotidiennement une planche dans la presse mais il y avait un jour différent des autres... Le dimanche ! La planche du dimanche était en couleur, et même en grand demi-format. C'est le 31 décembre 1995, que le dessinateur décide de mettre fin définitivement aux aventures de Calvin et Hobbes. Il déclare à ce propos : « Je n'avais pas envie de voir Calvin et Hobbes tomber dans la routine comme tant de strips avant lui. C'était une marque de respect et de gratitude envers mes personnages de leur dire au revoir au sommet de leur art. » Bill Watterson, introduction à l'Intégrale Calvin et Hobbes, édition française 2013.

 

La série Calvin et Hobbes a été vendue à plus de 25 millions d'albums (dont plus de deux millions en France). C'est au total 3160 strips publiés dans plus de 2 400 journaux à travers le monde.


C'est l'une des rares créations récentes à être devenue un classique de la bande dessinée.

 

Bill Watterson, l'auteur qui se cache derrière son œuvre, est connu pour être particulièrement discret. Il n'est pas apparu publiquement depuis presque 30 ans. « Soyons honnêtes, je faisais un boulot bizarre, solitaire, pour lequel il est conseillé d'être furieusement antisocial » (ibid).

 

 

 

 

Cet Américain issu de la middle-class est né en 1958. Très tôt passionné par la bande dessinée, il dessine pour le journal de son lycée puis de son université. Fraîchement diplômé en Sciences Politique il trouve un travail de caricaturiste de presse au Cincinatti Post. Remercié au bout de 6 mois, Bill Watterson propose ses projets à plusieurs journaux, sans succès pendant plusieurs années. Il crée Calvin et Hobbes en 1985 et c'est finalement Lee Salem à l'Universal Press Syndicate qui lui donnera sa chance. C'est le début d'un succès planétaire qui durera 10 ans et qui verra son auteur couronné de nombreux prix : Reuben Award en 1986 et 1988, prix Alph'art du meilleur album étranger du festival d'Angoulême en 1992. Retiré de la vie publique et notoirement réservé, il se consacre depuis plusieurs années à la peinture et à la musique.

 

Malgré des offres mirobolantes, Bill Watterson s'est toujours opposé à l'exploitation dérivée de ses personnages pour des objets de merchandising de toute nature. Une philosophie autant qu'un état d'esprit pour laquelle il a mené un combat féroce. « Les (produits dérivés) allaient dénaturer l'esprit de Calvin et Hobbes. Je refusais d'avoir dépensé toute cette énergie pour me changer en simple vendeur de babioles. J'étais dessinateur, pas homme d'affaires. » (ibid).

 

Dessinateur et coloriste hors pair, Bill Watterson est capable de saisir les traits d'un personnage en quelques touches ingénieuses et a une technique de mise en couleur tout à fait singulière.

 

« En tant que porte-parole de Bill Watterson et en son nom, Andrew McMeel Universal est très honorée d'accepter le Grand Prix 2014. Le Festival International de Bande Dessinée d'Angoulême est reconnu pour son soutien au neuvième art et nous le remercions sincèrement pour cette récompense.

 

Depuis les tous débuts de Calvin et Hobbes en 1985, nous éditons les œuvres de Bill dans la presse, en livres et en numérique. Et nous avons été émerveillés de constater à quel point son œuvre enchante les lecteurs dans plus de cinquante pays dans le monde entier. Que son travail soit maintenant reconnu avec une récompense aussi prestigieuse est encore plus formidable.

 

L'histoire de ce garçon et de ce tigre résonne en nous parce qu'elle fonctionne à tellement de niveaux différents : ce sont les aventures des deux personnages dans un monde qu'ils réinventent souvent à leur fantaisie ; c'est un regard plein d'imagination sur l'univers des enfants confrontés au monde des adultes ; ce sont aussi des observations très fines et parfois critiques sur la vie de famille, la société, l'art. Tout cela constitue le canevas d'une des plus remarquables créations récentes dans le domaine de la bd de presse. La série Calvin et Hobbes témoigne de l'art textuel et visuel de Bill Watterson. » Déclaration de John Glynn, Président de Universal UClick (éditeur de Bill Watterson), le 2 février 2014.