Green lantern devient officiellement le héros gay de DC Comics

Clément Solym - 01.06.2012

Manga/BD/comics - Comics - Green Lantern - DC Comics - homosexualité


Depuis quelques semaines, le monde du comics vit au rythme de révélation concernant l'homosexualité de personnages historiques. Chez Marvel, on a assisté à un mariage, qui a fait enrager la communauté de mères américaines en colère. Et chez DC Comics, le grand concurrent, on a laissé longuement planer le suspens, autour d'un coming-out très attendu…

 

La semaine passée, les rumeurs allaient bon train, et l'on s'attendait effectivement à ce qu'Alan Scott, alias Green Lantern, soit le héros de DC qui allait annoncer au monde entier son homosexualité

 

De sérieux doutes planaient, mais rien d'officiel, jusqu'à aujourd'hui. Où DC Comics a levé le voile, comme l'explique James Robinson : « Il reste entièrement le personnage qu'il fut. Il est toujours un summum de bravoure et d'idéalisme. Il est également gay. » Et c'est dans la série des News 52 que la nouvelle vie sexuelle du héros va prendre forme. De fait, cette nouvelle série d'aventures rajeunit les héros, et explore leur existence d'avant. 

 

 

 

Et de fait, sans minorer l'importance de cette révélation, le scénariste explique que l'humour et la personnalité du héros ne seront pas altérés, et restent plus importants, toutefois, que sa sexualité. Il ne s'agit que d'une partie de son identité, enfin dévoilée. 

 

Par ailleurs, Robinson souhaite qu'avec ce personnage, on puisse jeter un éclairage nouveau, autre, disons, sur les homosexuels, dans l'esprit des gens un peu bas de plafond. Modèle d'héroïsme, Alan va incarner un personnage neuf, toujours courageux. 

 

Bleeding Cool a effectué une sacrée revue de presse de tous les journaux en ligne qui reprennent l'information, agrémentée d'entretiens avec le scénariste. 

 

Dans le prochain titre, Earth 2, où l'on pourra découvrir les deux planches et le reste de l'histoire, le scénariste ajoute que l'on découvrira peut-être de nouveaux personnages gays.Mais pour l'heure, place à la romance douce et paisible que va vivre Alan. Et puis, souligne Robinson, les intransigeants pourront toujours se consoler en se rappelant qu'il s'agit là d'un univers alternatif et du redémarrage d'une série nouvelle... 

 

Pour mémoire, les fameuses Million moms, qui protestaient contre l'introduction de super héros gays dans les comics avaient décoché un message de tolérance dans les formes : « Malheureusement, les enfants sont désormais exposés à l‘homosexualité à un jeune âge. Les livres Comics seraient bien l'un des derniers endroits où un parent s'attendrait à ce que son enfant ne soit confronté à ces sujets qui sont trop compliqués pour qu'ils les comprennent. Les enfants ne savent pas ce qu'hétéro, homo ou même ‘sortir du placard' [NdR : expression pour désigner que l'on révèle son homosexualité] veulent dire, mais DC Comics et Marvel en se servant ainsi des super héros, vont semer le trouble et faire venir des questions, voire les sensibiliser à un autre choix de vie. Ces sociétés provoquent une discussion trop précoce sur l'orientation sexuelle » (voir notre actualitté)