Group Ellis : Deep O'neil et Sax, les deux premiers tomes

Clément Solym - 09.03.2008

Manga/BD/comics - Univers BD - Ellis - Group - Lombard


Comme nous sommes polis, on commencera par remercier la douce Sophie de nous avoir fait parvenir les deux premiers tomes du Groupe Ellis, dont nous avions quelque peu manqué la sortie, en février dernier. Rattrapons-nous donc, parce que ces deux histoires sont assez denses.

Tout se déroule à New York City : Deep O'neil est un flic (et vu le nombre de fois où il le répète dans le T.1, on le saura) dont le pète est mort, assassiné. En retrouvant l'agent Sax, partenaire de son père, il va également faire connaissance avec le Ellis group, agence pour le moins secrète, qui traque... les cauchemars. Car dans la ville où l'on ne dort jamais, les rêves et les cauchemars prennent consistance, pour pourrir l'existence des vivants. Et cela donne lieu à des événements pour le moins paranormaux.

L'histoire de Deep O'neil, le tome 1, est très rapide. On vous plonge dans le bain, et attention, les cases vont défiler très vite, les informations se succéder avec des ellipses pas toujours évidentes à relier. D'autant que l'on navigue entre un monde réel, un autre de souvenirs, un dernier de fantasmes, et on frôle la confusion pour le lecteur plusieurs fois. Mais voilà, quitte à faire une seconde lecture, pour mieux saisir certains aspects, on en a le souffle coupé. C'est précis, voire implacable, les méchants sont dotés d'une solide consistance, et l'on ne navigue pas dans un bête monde manichéen. Sébastien Latour, le scénariste est doué, mais fera mieux encore dans le tome 2...


extraits du tome 1, Deep On'eil

Dans Sax, en effet, les ellipses, moins violentes et le découpage déstabilisent moins facilement. Mais après tout, on se rend compte que ce procédé participe amplement à l'atmosphère d'Ellis group. Plus d'éléments sur l'historique des personnages (l'apparition du Norme, qui empêche de faire des cauchemars, et donc de générer les atrocités que l'on doit combattre), une plongée plus immersive dans les méandres et complots. On en apprend également plus sur l'homme chat, et son maître, véritable figures d'épouvante, tant ses pouvoirs semblent illimités.

Reste que les couleurs façon ont des accents d'aquarelles fort agréables, que les bulles en forme de polygones sont amusantes. Le dessin, qui se veut réaliste, a parfois quelques ratés, mais l'on est tellement secoués au gré des cases, que cela passe inaperçu. De même, le découpage et les plans donnent une impression cinématographique plus jouissive encore. On saluera les prouesses de Griffo (dont vous pouvez visiter le site officiel), qui avait déjà signé les dessins de Vlad et a peaufiné son trait depuis.

Bref, Ellis Group est une très bonne BD, au rythme haletant, jusqu'à l'extrême, qui vous invite dans un monde où rêve et réalité se côtoient, voire se confondent. Un peu de SF, un peu d'enquêtes, et surtout une ambiance graphique et scénaristique riche : tout est réuni. Une fantaisie onirico-urbaine dont on attend la suite avec ferveur.

Ajoutons que Le Lombard propose un coffret contenant les deux premiers tomes, au tarif de 14,90 €, avec une édition spéciale du tome 1. Sinon le tome est vendu unitairement à 10,40 €.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.