Guy Dessicy, fondateur du Centre belge de la Bande dessinée, est décédé

Orianne Vialo - 02.08.2016

Manga/BD/comics - Univers BD - Guy Dessicy décès - Centre belge de la bande dessinée fondateur - bd Guy Dessicy


Guy Dessicy, anciennement directeur de l’agence publicitaire de Lombard (Publiart, une agence spécialisée en bandes dessinées publicitaires) et fondateur du Centre belge de la Bande dessinée en 1989, est décédé à l’âge de 92 ans, le 29 juillet dernier. Peu connu du grand public, il a cependant occupé un rôle crucial dans le monde de la BD belge. 

 

Guy Dessicy et son épouse Léona Dessicy, posant devant la Maison Cauchie (Jon Worth, CC BY 2.0)

 

 

La nouvelle a été annoncée par le Centre Belge de la BD dans un communiqué : « C’est avec grande tristesse que le Centre Belge de la Bande Dessinée a appris le décès de son fondateur Guy Dessicy (1924-2016). »

 

Il fait ses classes à l’Académie des Beaux-Arts de Bruxelles. Là, il apprendra l’architecture et la peinture, sous la direction du peintre Léon Devos, ce qui lui vaudra de faire ses premiers pas dans le monde du travail en 1947, en tant que coloriste dans le studio d’Hergé. Il met alors en couleur les pages « Jo, Zette et Jocko »

 

Il quitte l’entreprise lorsque Raymond Lebland crée l’agence de publicité Publiart pour en devenir le directeur jusqu’à ce qu’il prenne sa retraite. (via kronobase)

 

« Pendant 35 ans, Guy Dessicy dirigera Publiart, une agence spécialisée en bandes dessinées publicitaires, mais aussi dans les slogans qui font mouche, un héritage direct de ses penchants littéraires et poétiques » peut-on lire dans le communiqué. 

 

Lui qui avait pris sa retraite dans les années 80, en avait profité pour se consacrer à sa passion pour l’architecture d’Art Nouveau. Il a sauvé la Maison Cauchie — située à Etterbeek à Bruxelles, œuvre de Paul Cauchie, de la démolition, et a rénové le bâtiment avec son épouse, Léona Dessicy.

 

Ami personnel d’Hergé dès le jour où il est devenu l’assistant du dessinateur lors de la fondation du journal de Tintin en 1946, Guy Dessicy avait émis l’idée, avec Hergé, de transformer le bâtiment en musée Tintin. Le projet ne prendra finalement pas vie.  

 

Cependant, il créera le Centre belge de la Bande dessinée dans les anciens magasins Waucquez en 1984, aux côtés de l’architecte Jean Breydel, qui sera directeur général du Centre jusqu’à sa mort en 1996. Actuellement, le Centre belge de la Bande dessinée compte à peu près 216.000 visiteurs par an. Le public français y compte pour 43,3 % des visiteurs. (via La Libre)