Hayao Miyazaki, un mangaka plus que généreux

Julie Torterolo - 26.06.2015

Manga/BD/comics - Univers Manga - Studio Ghibli - construction aire de jeux japon - Hayao Miyakazi


Le mangaka et cofondateur du Studio Ghibli, Hayao Miyazaki, a fait un don de 300 millions de yens (soit 2,17 millions €) à Kume-jima, île de la préfecture d’Okinawa. Cette somme colossale servira à la construction d’une aire de jeux pour enfants dans la forêt du parc Zenda. Le superviseur du projet n’est autre que son ami Tomohiro Horino. 

 

Hayao MIYAZAKI 宮崎駿

(Thomas, CC BY-SA 2.0)

 

1000 mètres carrés, un bâtiment de deux étages... Un projet ambitieux qui devrait prendre environ deux ans. Les habitants de la ville auront leurs mots à dire, puisque ce parc sera réalisé à partir de leur avis et suggestion. L’installation est prévue à destination des familles et enfants déplacés de Fukushima après le séisme de 2011 de la côte Pacifique du Tohoku au Japon. 

 

Hayao Miyazaki devrait également dessiner le logo de la construction. Désigné en 2006 comme l’une des personnalités asiatiques les plus influentes des 60 dernières années par le Time, le réalisateur de Princesse Mononoké se dit aujourd’hui en retraite, pour le cinéma tout du moins. Un projet d’un nouveau genre pour cet illustre mangaka. (Via Okinawatimes)




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.

Pour approfondir

Editeur : Verdier
Genre : litterature...
Total pages :
Traducteur : bernard banoun
ISBN : 9782864326670

Journal des jours tremblants; après Fukushima

de Yoko Tawada

Invitée à donner trois leçons de poétique à l'université de Hambourg, Yoko Tawada prononce sa première conférence le 4 mai 2011, moins de deux mois après la catastrophe qui marque d'ores et déjà un tournant décisif de l'histoire du Japon moderne.

J'achète ce livre grand format à 13.20 €