Hayao Miyazaki : "Mes jours dans les longs-métrages sont finis"

Cécile Mazin - 06.09.2013

Manga/BD/comics - Univers Manga - Hayao Miyazaki - retraite - studio Ghibli


Le fondateur du studio Ghibli allait prendre sa retraite, dévoilait un porte-parole, qui donnait rendez-vous ce vendredi pour une conférence de presse. Hayao Miyazaki, à l'origine de Princesse Mononoke ou Mon voisin Totoro, a confirmé l'information, non sans humour. « Je sais que je l'ai annoncé ma retraite à plusieurs reprises par le passé, aussi, je me doute que plusieurs d'entre vous pensent ‘Oh, encore'. Mais cette fois, c'est vrai. »

 

 

Le Château ambulant

 

 

L'un des problèmes que rencontre Miyazaki, concerne sa vue, qui empire, rendant plus difficile son travail de créateur au sein du studio. Et d'année en année, Miyazaki s'est trouvé contraint de quitter son bureau de plus en plus tôt. « Il y avait des tonnes de choses que je n'étais plus capable de faire, mais il y avait des raisons aussi pour lesquelles nous ne les avons pas faites. J'avais tellement d'idées en tête, mais ce n'est pas quelque chose que je devrais mentionner publiquement », plaisante-t-il.

 

Alors, cette retraite, définitive ? Pas complètement. « Tant que je peux conduire, j'irai au studio tous les jours. Et s'il y a quelque chose de que je veux faire, alors je le ferai. » Cependant, c'est aussi de repos dont Miyazaki a besoin - et surtout de ne pas prendre d'engagement qu'il ne tiendrait pas. Ainsi, pas de suite à Nausicaä, comme cela a pu être évoqué. 

 

D'ailleurs, la nouvelle oeuvre qu'il a à l'esprit lui demanderait six à sept années de travail, alors... « Je sens que mes jours dans les longs-métrages sont finis. Si j'annonçais que je voulais m'y remettre, cela sonnerait comme une chose stupide dite par un vieil homme. » À 72 ans, Miyazaki assure qu'il travaillera encore durant une dizaine d'années, mais à des choses plus courtes. 

 

L'avenir du studio passera donc par Toshio Suzuki, le directeur exécutif : « Je suis âgé de 65 ans en ce moment. Et ce sont les jeunes animateurs du studio Ghibli qui vont décider de l'avenir », déclare celui-ci. Miyazaki confirme qu'il reviendra à ces jeunes générations de donner vie à Ghibli.

 

Et s'il ne devait pour sa part retenir qu'une seule oeuvre, Miyazaki n'hésite pas : Le Chateau ambulant. « Je voulais faire passer le message suivant : la vie vaut la peine d'être vécue. Et je ne pense pas que ça ait changé. »