Hergé et Morris dans une fantastique collection de bandes dessinées

Camille Cornu - 22.10.2015

Manga/BD/comics - Univers BD - vente aux enchères BD - jean-arnold schoofs


Samedi 24 octobre, Sotheby's dispersera, lors d'une vente aux enchères, l'une des  plus grandes collections de bande dessinée au monde : une soixantaine de pièces  accumulées pendant 30 ans par le collectionneur belge Jean-Arnold Schoofs. 

 

 

 

Passionné de bande dessinée depuis 1955 et sa lecture d’enfance du Crabe aux pinces d’or d’Hergé, le collectionneur s’était offert sa première planche au début des années 1980. Depuis, sillonnant les routes belges, françaises ou suisses, n’hésitant pas à frapper directement à la porte des auteurs, il a accumulé une des plus grandes collections du monde.

 

Cette démarche lui a permis d’avoir toujours la primeur du choix, en devançant toutes les autres convoitises. Il a ainsi accumulé des centaines de planches originales et des albums de première édition. 

 

Le catalogue réunit les humoristes américains du début du XXe siècle, les réalistes américains des années 1930 et 1940, et les auteurs européens de l’immédiat après-guerre. Seules exceptions : une double planche d’Hergé de l’entre-deux-guerres, époque à laquelle l’auteur œuvrait seul, et une planche simple de Morris datant des années 1970. Jean-Arnold Schoofs fut parmi les premiers collectionneurs à s’intéresser autant aux artistes européens qu’aux Américains.

 

Quelques noms plus confidentiels, mais ayant fortement participé au développement du Neuvième Art seront également de la partie : « personnellement je préfère une très belle planche de Remacle à une planche moyenne d’Hergé », confie le collectionneur.

 

Parmi les pièces phares de la vente, une double planche exceptionnelle du Sceptre d’Ottokar par Hergé (estimation : 600.000-800.000 €), parue dans Le Petit Vingtième en 1939. On y voit l’avion de Tintin amorçant une chute vertigineuse, dont la fulgurance est traduite par le tracé énergique de la ligne claire. Et pour les pièces américaines, une planche de Flash Gordon par Alex Raymond, datée de 1935 et estimée à 45.000-55.000 euros. 

 

La vente sera suivie d'une exposition du mardi 20 au vendredi 23 octobre, de 10 à 18h. 

Sotheby’s : Galerie Charpentier, 76 Rue Faubourg Saint-Honoré – 75008 – Paris. 

Vente le samedi 24 à 14h30.