Histoires extraordinaires d'Edgar Poe. Usher : Tremblez

Clément Solym - 05.04.2009

Manga/BD/comics - Univers BD - histoires - extraordinaires - edgar


Quant au milieu du XIXe siècle, Baudelaire décide de traduire les Histoires extraordinaires d’Edgar Allan Poe, il ne se doutait certainement pas de la postérité qu’allaient connaître les œuvres de celui qui a fondé, avec d’autres, la littérature américaine. Voici donc une énième adaptation en bande dessinée, avec cette particularité ambitieuse de vouloir croiser trois nouvelles fantastiques et terrifiantes pour former une histoire singulière.

New York, 1845. On retrouve les deux aventuriers Edgar Legrand et William Wilson à bord de leur navire, accompagnés de la charmante Kitty. Ils viennent à peine de se remettre de leurs péripéties relatives au Scarabée d’or, qu’ils reçoivent une lettre pour le moins intrigante d’un dénommé Roderick Usher les suppliant de lui venir en aide. Sa triste famille, à force de se reproduire en circuit fermé, est frappée d’un terrible mal : une catalepsie que seuls peuvent guérir les pouvoirs magiques d’une momie égyptienne fraîchement débarquée sur le sol américain.

Plus que l’histoire, qui n’a rien d’extraordinaire, c’est le rendu graphique qui risque d’effrayer le lecteur. En effet, les couleurs, certainement déposées à grand coup de truelle, ne parviennent pas à masquer les traits gauches et hésitants qui alourdissent sans conteste cette BD. On est d’autant plus déçu que le site du dessinateur donne à voir des crobards et des tableaux magnifiques.


Le scénario, quant à lui, s’essouffle avant même d’avoir atteint la ligne d’arrivée. La course à l’intrigue ne dure pas plus de quinze pages puisqu’on en met déjà trente à en comprendre la trame. Qui fait quoi ? Qui est qui ? Des questions auxquelles on a du mal à adjoindre une réponse et c’est bien dommage.

Pour trouver un peu de réconfort, le lecteur se tournera avec plaisir vers la lecture des histoires originales d’Edgar Allan Poe, dont la présente adaptation n’arrive pas à tirer toute la substance. C’est, pour ma part, ce que je m’apprête à faire.

Histoires extraordinaires d’Edgar Poe. Usher, publié chez Casterman, par Thouard et Seiter, 10 €.