Hugo Pratt envahit la Pinacothèque de Paris

Clément Solym - 24.03.2011

Manga/BD/comics - Univers BD - hugo - pratt - voyage


A la suite de la remise en cause des événements prévus dans le cadre de l’année du Mexique en France, la Pinacothèque de Paris a quelque peu modifié son programme. Face à la disparition des masques de Jade Maya, c’est Hugo Pratt qui investit les lieux, ou plutôt quelques centaines de planches du célèbre dessinateur et scénariste de bandes dessinées.

Dénommée Le Voyage imaginaire, en référence au constant besoin de découverte et d'évasion de l’artiste italien, cette rétrospective réunit cent cinquante aquarelles qui ne sont que très rarement présentées au public. On admirera également des planches tirées de la Ballade de la mer salée.


Si l’inventeur du personnage de Corto Maltese est bien connu des lecteurs de bandes dessinées, les musées ne rendent pas encore assez hommage au travail réalisé par Hugo Pratt. Ce grand voyageur, qui a sillonné les mers à la recherche d’inspiration, a vendu plusieurs millions d’albums.

Disparu en 1995, Hugo Pratt était aussi un grand amateur de poésie et c’est avec admiration qu’il illustra les lettres africaines d’Arthur Rimbaud. Avec son amour des belles lettres, l’artiste a donné un nouveau souffle à la bande dessinée, faisant sortir une nouvelle fois le 9ème art de l’ombre.

L’exposition est visible à la Pinacothèque de Paris du 17 mars 2011 au 21 août 2011.