Hulk, Superman, Flash : Freddie Mercury changé en super héros de comics

Nicolas Gary - 24.04.2019

Manga/BD/comics - Comics - Freddie Mercury - comics Queen chansons - illustrations couverture Mercury


Figure iconique du rock anglais, légende musicale, Freddie Mercury a incarné bien des combats. Mais il n’avait pas encore connu de carrière en héros de bande dessinée. C’est chose faite désormais, alors que l’artiste brésilien Butcher Billy a réalisé une série des plus intéressantes, mettant le chanteur de Queen en scène.


 

Sur ses différents réseaux sociaux, Butcher Billy a diffusé les couvertures qu’il a produites, imitant le style pulp des comics américains. Sur chacune d'elles, on retrouve évidemment Freddie Mercury, déguisé comme il l’aurait certainement adoré. 

Il prend ainsi les habits de Flash — bien entendu, les fans verront le clin d’œil à la bande-son du film réalisé par Mike Hodges en 1981. Le groupe britannique avait produit la bande originale à travers 18 chansons de Flash Gordon. 

C’est également dans les vêtements d’une ménagère, aspirateur posé non loin, tee-shirt rose, courte jupe et porte-jarretelles qu’on le voit, brisant des chaînes — une autre évocation de la célèbre chanson I Want To Break Free, et du vidéoclip qui s’en était suivi. 
 


C’est monté sur les épaules de Dark Vador, qu’il clame les paroles de cet autre tube, Radio Gaga : « You had your time, you had the power / You've yet to have your finest hour. » Musclé en diable, avec un tee-shirt affichant « I don’t like Star Wars », et Dark Vador, micro en main, que l’on imagine bien faire les chœurs de la chanson.

Et puis, Killer Queen, évidemment, ou plus comics encore Who Wants To Live Forever : cette fois, c’est sous les traits de Dr Manhattan qu’il est apparaît. Moustache inimitable, cigarette à la main. Or, le personnage créé par Alan Moore et Dave Gibbons est en effet immortel.


 
Plus classiques, avec Hulk, qui annonce et martèle : « We Will We Will ROCK YOU ! », chant devenu un hymne des stades de foot et autres manifestations sportives. Et puis, grimé en Joker, il entonne Crazy Little Thing Called Love, plus démoniaque et fou que jamais. 

Enfin, parmi toutes les autres couvertures que l’on peut retrouver sur le site, celle d’un cross-over improbable : Queens of Thrones, qui cette fois fait écho à Bohemian Rapsody, avec ces paroles : « Mama… jus killed a man », qui s’accorde parfaitement avec le cycle de GRR Martin. 

Toutes ces illustrations sont disponibles à la vente, et l’on peut également les faire imprimer sur des tee-shirts… A kind a magic, en somme !
 

<

>


Freddie Mercury, et Queen avec lui, avait cependant fait l’objet de plusieurs bandes dessinées, comme autant d’hommages à la carrière spectaculaire et l’influence qu’ils ont exercée.


 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.