Il vendait des dédicaces de Miyazaki, Tezuka ou Toriyama... faites maison

Florent D. - 12.05.2017

Manga/BD/comics - Univers Manga - Miyazaki contrefaçon dédicaces - autographes escroquerie Japon - dessins manga dédicacer


La police préfectorale d’Okayama vient d’annoncer ce 10 mai l’arrestation d’un homme de 32 ans, sans emploi, originaire de Hino (Tokyo). Son crime ? La vente de fausses dédicaces de dessins, contrefaisant des signatures d’Hayao Miyazaki ou encore Makoto Shinkai. Le tout sur des ventes d’enchères en ligne...



 

 

L’affaire avait été éventée dès septembre 2016, alors que, sur les réseaux, les faux autographes étaient clairement identifiés comme des impostures. 

 

 


L’ouverture d’une enquête de la police a conduit à découvrir la mise en vente entre octobre et novembre de 2016 une grosse dizaine de dessins dédicacés.

 

Parmi les victimes, un homme de 23 ans, originaire d’Aichi, qui avait acheté l’une de ces contrefaçons pour 7 750 yens et un autre, de 34 ans, basé à Okayama, qui avait dépensé 17 000 yens. Au total, 25 550 yens d’escroquerie, incluant les frais de port...

 

Le coupable a d’ores et déjà reconnu les faits, soulignant qu’il avait réalisé les signatures lui-même « pour gagner [s]a vie et avoir un peu d’argent à dépenser ». La police a découvert 13 autres documents falsifiés à son domicile, et 279 mis aux enchères. 

 

Une division spécifique avait été créée au printemps dernier par les forces de police dédiées à la lutte contre la cybercriminalité, et a réalisé là sa première interpellation.

 

Parmi les autres dessins délictueux et dédicacés, on retrouvait :

Dr Slump et Dragon Ball d’Akira Toriyama

Doraemon de Fujiko F. Fujio

Black Jack d’Osamu Tezuka

Anpanman, de Takashi Yanase