Inoxydable, ou quand ta vie ne tient plus qu'à quelques boulons

Florent D. - 15.04.2014

Manga/BD/comics - Univers BD - bande dessinée - robots - prison


Imaginer que sa vie et sa survie sont intrinsèquement liées à un robot, ça vous flingue une journée. Apprendre que l'on va sortir d'une prison ultra haute sécurité, pour rechercher un super-héros légendaire, qui a disparu, ça ne vous embellit pas non plus la soirée. Mais pour sûr, être manipulé par un politicien certainement véreux, voilà de quoi assurer les cauchemars pour toute la nuit. Bievenue dans la vie d'Harry Rockwell…

 

 

 

 

Ton camarade de chambrée, à la prison, c'est un robot, nommé Zip. Comme les fichiers du même nom. D'ailleurs, sa mémoire vive a probablement été sacrément compressée, il ne se souvient plus de rien. Et une fois réinitialisé, le quartier de surveillance en a fait une sorte de gentil robot à sa mamie, tout juste à même d'ouvrir des boîtes de conserve. Le pied. Pendant ce temps, Harry trame une évasion de premier ordre : complicités diverses et variées, pour s'emparer d'un véhicule volant : direction la liberté, en toute confiance. 

 

Tout ce joli plan, bien entendu, va tomber à l'eau. Enfin, non : il n'aura même pas l'occasion de décoller avant de plonger dans l'eau. Zip, le délicieux camarade de geôle a tout balancé au directeur de la prison. Pour le coup, difficile de se faire la malle quand tout le monde est averti… 

 

Harry se fait choper, et voilà qu'on le met devant l'un de ces choix cornéliens du type ‘Marche ou Crève'. Avec option : si tu décides de crever, on s'arrangera pour ce que soit long et douloureux. L'idée est simple : le super héros de la nation s'est carapaté, et le mieux, pour l'opinion publique, serait qu'on remette la main dessus fissa. Pour ce faire, Harry s'est fait greffer une microbombe, qui explosera s'il tente de fausser compagnie à Zip, promu au rang d'ange gardien. 

 

Et vogue la galère. 

 

Mais le méchant pourri qui a recruté Harry a oublié de lui dire : tout cela n'est qu'une vaste opération d'enfumage. Et s'il veut sauver ses miches, le brave petit criminel a plutôt intérêt à faire attention où il sème les boulots de Zip…

 

Ça vous plaît ? Eh bien tant mieux, parce que KSTR publie ici un joli petit album de science-fiction, drôle et bien rythmé. Très important, ça, le rythme : certain l'ont dans la peau, Sébastien Floc'h et Steve Baker l'ont directement greffé en intraveineuse. Et leur BD donne un mélange quelque part entre les Androids de K. Dick et une bonne séance de Monty Python, avec des personnages hauts en couleur. Dans la bonne lignée de ce que peut d'ordinaire proposer le label KSTR, d'ailleurs. 

 

Inoxydable ne prendra certainement pas une ride avant quelque temps, mais le mieux est encore de le déguster tant qu'il est chaud. 

 

Inoxydable, à retrouver en librairie