Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Instagram, Twitter, Facebook : l'idylle de Joann Sfar et Jean Sarkozy

Clément Solym - 08.04.2014

Manga/BD/comics - Univers BD - Joann Sfar - Jean Sarkozy - caricatures de presse


Mais que se passe-t-il dans le monde dématérialisé de la bande dessinée ? Sur les réseaux sociaux, Jean Sarkozy, fils de son Nicolas de papa, a décidé de se lancer dans les caricatures de presse. Et c'est sous le patronat de Joann Sfar qu'il se lance, avec un appel du pied sidérant, voyez plutôt : 

 

 

 

 

Tout a commencé avec des dessins publiés sur le compte Facebook du jeune Jean. Des dessins sans prétention, qui voulaient railler le remaniement ministériel, et la nomination de Manuel Valls au poste de premier ministre. Ça commençait avec une jolie référence au Général, et sa célèbre apostrophe, « Je vous ai compris ». 

 

 

 

Et puis tout à coup, Valls est devenu la marionnette de François Hollande  

 

 

 

 

D'où lui vient donc cette passion du dessin ? Manifestement, de ce que sa propre épouse, durant la campagne, se précipitait sur les dessins réalisés par… Joann Sfar. Mais l'affaire dérape : dessinateur, c'est un métier, et rapidement, Joann se retrouve bel et bien concurrencé par un challenger inattendu, comme le relève Le Lab d'Europe 1

 

 

 

 

Consternation, tout d'abord, et puis, rapidement, c'est le fou rire, raconte le dessinateur à l'Express : « C'est typique de l'extension du domaine du langage politique, explique l'illustrateur. Je trouve ça très intéressant. Jean Sarkozy devient dessinateur, mais il ne faut pas oublier qu'il reste avant tout un élu local. En agissant de la sorte, il fait bouger les lignes. » Et d'ajouter : « Mon métier, c'est d'être le plus con possible. Alors, j'ai passé la nuit à exploser de rire et à dessiner. » 

 

Alors, la riposte s'organise et dans la nuit du 7 au 8 avril, Joann Sfar s'est emparé de sa tablette graphique.

 

 

Certes, avec de l'humour, mais tout de même, la concurrence est déjà rude dans le milieu de la BD : voir débarquer un Jean Sarkozy, ça vous affole même un Joann Sfar. Ou presque : 

 

 

Et puis, quitte à être con, autant se lancer à corps perdu : et voilà qu'entre les deux hommes, une idylle se profile, avec une certaine complicité.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tous ses dessins sont à retrouver à cette adresse.

http://instagram.com/joannsfar