Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

J-ONE diffuse le premier volet de la tétralogie Evangelion

Julien Helmlinger - 11.04.2014

Manga/BD/comics - Univers Manga - Manga - Adaptation - Evangelion


Dystopie et combats de robots sur J-One. La toute jeune chaîne TV, versant dans l'animation et la culture pop nippone, entend créer l'événement en diffusant le premier volet de la tétralogie de longs-métrages Rebuild of Evangelion. Celle-ci est adaptée de la série animée créée par Hideaki Anno, ce dernier s'étant lui-même occupé de la réalisation du film. Cet épisode, baptisé Evangelion 1.01 : You are (not) alone, est programmé au 27 avril prochain, à 22h30.

 

 

  

 

La franchise Evangelion comprend une série TV de 26 épisodes, 14 volumes de manga, 5 films et plus d'une trentaine de jeux vidéo. Comme le présente un communiqué de la chaîne, la série culte de Hideaki Anno aurait révolutionné le monde de l'animation dès sa première diffusion en salles obscures, en mettant plein la vue « de par sa beauté graphique, mais également de par son sujet, mêlant religion et psychologie ».


La série originale a remporté des dizaines de récompenses prestigieuses, notamment l'édition 1997 de l'Excellence Prize au Japan Media Arts Festival. L'opus programmé sur J-One, quant à lui, s'est vu décerner en 2008 le prix du meilleur film d'animation au Tokyo Anime Fair.

Ci-dessous, le pitch d'Evangelion 1.01 : 

Quinze ans après le « Second Impact », une catastrophe d'une ampleur inouïe qui a anéanti la moitié de l'humanité, les survivants reprennent peu à peu le cours de leur vie. Mais des créatures mystérieuses, surnommées « les anges », apparaissent et menacent la sécurité de Tokyo-3, la ville-forteresse construite après le « Second Impact ».
Pour les contrer, il est décidé de créer « L'Evangelion », une arme humanoïde gigantesque... Shinji, un jeune garçon de quatorze ans, se rend à Tokyo-3 sur invitation de son père, qu'il n'a pas revu depuis 10 ans. Il ne sait pas encore qu'il va se retrouver impliqué dans un conflit qui pourrait bien signifier la fin de l'Humanité...