Japon : un chat bleu géant raconte une science cool...

Clément Solym - 21.06.2010

Manga/BD/comics - Univers Manga - exposition - vulgariser - science


La vulgarisation scientifique est à l'honneur au musée national des sciences émergentes et de l'innovation de Tokyo, depuis que Doraemon sert plus particulièrement de guide aux jeunes et moins jeunes qui viennent rendre visite au Miraikan de Tokyo.

Cette créature, sorte de chat bleu d'un mètre trente, personnage tiré du manga éponyme aurait pu être une source d'inspiration pour de nombreux scientifiques japonais, tant l'on trouve dans ses poches des objets parmi les plus insolites qui soient.

Recourir à un personnage de fiction et de l'univers manga pour présenter l'exposition actuellement en cours, c'est évidemment une manière de solliciter l'intérêt de tous, tant le personnage de Doraemon dispose d'une cote de popularité fantastique depuis près de 40 ans qu'il a été créé par Hiroshi Fujimoto, alias Fujiko A. Fujio.

Intitulée Doraemon l'avenir scientifique, l'expo regorge de milliers de petites choses, comme un système de traduction langue à langue par le biais des ondes cérébrales captées, autant d'appareils employés par le chat Doraemon dans ses aventures qui prennent vie soudainement dans ce cadre.

Depuis le 12 juin qu'elle a commencé, l'exposition accueille 2000 visiteurs par jour et cet engouement pourrait durer jusqu'au 27 septembre, dernière date pour s'y rendre.

Bien d'autres gadgets sont à la portée de Doraemon, comme la porte qui permet des déplacements partout ou encore une cape d'invisibilité, qui fait rêver des tas d'enfants... En faisant appel à ce personnage de manga, dont les appareils électroniques sont tous plus ou moins farfelus, l'intention première est moins de donner des envies de science au public, que de conférer à ce monde un côté cool et détendu.

Historiquement, c'est la montée en puissance du pays comme moteur de découvertes scientifiques et d'applications pour la high-tech grand public qui aura redynamisé l'économie, au sortir de la Seconde Guerre mondiale

Une manière pas si discrète de le rappeler aux plus anciens venus voir l'expo...