Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Japon : un septuagénaire condamné à 10 mois de prison pour contrefaçon

Antoine Oury - 02.03.2016

Manga/BD/comics - Univers Manga - Japon piratage - Japon Shonen Jump - Japon piratage manga


Le Japon muscle sa lutte contre le piratage, et celle-ci peut passer par des campagnes de communication, des messages de sensibilisation envoyés aux contrevenants, mais aussi par des peines de prison. C'est le cas pour un septuagénaire, arrêté le 13 novembre 2015, qui vient d'être condamné à 10 mois de prison ferme pour avoir vendu à des pirates des exemplaires du magazine Shonen Jump.

 

 

 

Le septuagénaire était au centre d'un trafic du magazine hebdomadaire Weekly Shonen Jump : livreur, il réservait quelques exemplaires de la publication à des contacts, au cours de son trajet entre l'imprimeur et la librairie. Seulement 4 ou 5 heures après la livraison, le magazine se trouvait déjà sur au moins trois sites de piratage, accompagné d'une traduction anglaise, expliquait la police au moment de son arrestation.

 

Lorsqu'il avait été interpelé, en novembre dernier, il assurait ne pas avoir connaissance de l'usage que ses contacts réservaient aux exemplaires du magazine. La police cherchait alors à savoir si cette revente de la part de Hidaka était régulière, et s’interrogeait sur la possibilité de différents groupes chinois organisés dans le piratage des mangas. 

 

Quatre Chinois avaient également été interpelés le 13 novembre dernier, impliqués dans ce trafic. L'infraction au droit d'auteur constatée était celle du manga One Piece, dont le numéro 49 fut scanné et diffusé illégalement sur le site mangapanda, 4 jours avant sa parution officielle.

 

Le juge Mikiko Watanabe a reconnu le livreur coupable de vol et d'infraction du copyright, et a prononcé une sentence de 10 mois de prison ferme, ainsi que 3 années de sursis. Les 4 complices sont toujours en procès.

 

Shueisha, l'éditeur de Weekly Shonen Jump, estime les dommages totaux du piratage à 6,5 milliards de yens, soit 53 millions de $, sur les 5 dernières années.

 

Weekly Shonen Jump est disponible au format numérique via la plateforme Jump +.

 

 

 


 

 

 

(via Crunchyroll)