Jazz Maynard, Envers et Contre tout, tome 3 : ça swingue

Clément Solym - 15.02.2009

Manga/BD/comics - Univers BD - jazz - maynard - envers


On avait été prévenu à la fin du Tome 2 Mélodie d’El Raval : le dernier épisode de cette trilogie serait celle du règlement de compte et du déchaînement de violence et de sang.

Retour en arrière: le crime organisé règne sur Barcelone qui vit l’un des épisodes les plus noirs de son histoire. Jazz, voleur de haut calibre, tient le rôle fédérateur: gentleman cambrioleur, il retrouve son “ami” d’enfnace désormais parrain dela pègre local. Il faut compter dans ce jeu d’échec les politiques corrompus locaux ainsi qu’une mystérieuse organisation orientale…

Chacun va devoir sauver sa peau en fonction de ses intérêts vitaux entre politique, famille, mafia, média et politique… tout cela sur fond de vol, d’agression, d’assassinat, sexe, de pédophilie…


Indéniablement, l’univers de Jazz Maynard plonge dans une atmosphère trouble et met le lecteur sous pression. Des qualités, il est dommage que les enchaînements visuels soient parfois ratés, voire même incompréhensibles. Très rythmée, l’opus entraîne dans les bas fonds de Barcelone à la rencontre des liens sombres entre politique et mafia, très bien servie par un humour particulièrement bien place.

Publié chez Dargaud, 13,50 €.