Jésus Marie Joseph, une autre trinité dans l'histoire

Clément Solym - 02.12.2011

Manga/BD/comics - Univers BD - Jesus - Marie - Jospeh


« Ce fut comme une apparition. » Ou presque. Elle descendait bien plus du ciel que Madame Arnoux, quoi que les yeux de Frédéric n'eussent pas pu le dire. Mais voilà, Marie est tombée sur terre, avec une mission bien précise. Annoncer la venue au monde d'un enfant prochain. Mais l'histoire connue va quelque peu être bouleversée.


Tout commence avec un Gaspard crucifié en plein milieu du désert, à l'article de la mort. Mais l'on est encore loin d'imaginer que c'est l'un des rois mages de la tradition qui se tient face à elle. Barbe hirsute, bastonné, ce Gaspard-là tiendrait presque plus du voleur... Pourtant, elle sait ce qu'elle doit faire. Le sauver. Et le protéger. Pour qu'il lui vienne en aide, dans cette mission annonciatrice.

 

 

Tout un voyage, depuis ses premiers pas sur Terre, qui l'ont conduite à rencontrer le très grand et très sage Balthazar... mais également le puissant roi Melchior, qui règne sur une Improbable Afrique.

C'est que cette femme cherche l'homme avec lequel elle s'unira, pour procréer. Mais aucun des trois hommes n'est vraiment celui qu'elle recherche. Ou alors le sont-ils tous trois en partie. Une autre trinité encore sur la route de l'annonce. Une triple aide, certes, mais un sacerdoce qui sera pénible à porter, pour longtemps encore.

 

Et puis, il y a les Romains, les voleurs, les habitants cupides, les marches dans le désert, les voyages, mais pas de ceux qui forment la jeunesse. Jésus Marie Joseph, c'est une réécriture évidemment blasphématoire, ou plutôt, un autre regard que l'on porterait sur l'aventure qui a précédé la venue du Messie. Celui qui doit tout racheter.

 

Mais l'histoire est si belle...

 

 

Le dessin et la couleur sont parfois rugueux, pas très dociles, et l'on entre dans les cases avec une certaine appréhension. Des personnages entiers, et fantastiques, tous particulièrement humains, dans cette grandeur qui toutefois les caractérise.

 

L'histoire est d'actualité, en cette période, mais la réécriture du mythe mérite le détour. C'est un titre somptueux, ça ne fait pas un plis. 200 pages d'une autre nativité, par un Michel Faure détonnant.

 

Retrouver ce titre, sur Comparonet