Changer Corto Maltese "autant que Frank Miller avait changé Batman"

Nicolas Gary - 11.08.2015

Manga/BD/comics - Univers BD - Joann Sfar - Corto Maltese - Hugo Pratt


Alors que les éditions Casterman se sont lancées dans les préparatifs pour le 30 septembre, date de lancement du prochain Corto Maltese, Joann Sfar est sorti de l’ombre. Lui et le dessinateur Christophe Blain s’étaient lancés dans une suite, plus distincte du trait d’Hugo Pratt. Voici que deux extraits de leur projet fuitent sur la toile et que l’on se met à raconter tout et n’importe quoi. Rectification en bonne et due forme.

 

Crédit

 

 

Il s’était « promis de rester silencieux », sur ce qu’il appelle « l’affaire Corto Maltese ». Sauf que la fuite de deux planches que certains présentent comme un projet rejeté parce que trop original, pousse Sfar à prendre la parole. « Face à cette communication mensongère, je ne vois pas pourquoi je garderais le silence. Casterman nous a engagés Christophe Blain et moi pour faire un essai sur Corto Maltese », explique-t-il.

 

Et la suite déroule comment le projet mené avec Blain allait s’articuler sur un Corto revu et corrigé, estimant qu’il faudrait changer le personnage, « autant que Frank Miller avant changé Batman. » Ayant potassé les derniers crayonnés de Pratt, Sfar avait présenté son projet à Casterman « enthousiasmé ». 

 

Puis on nous a appris que l’héritière de Hugo Pratt avait engagé depuis un an deux autres auteurs qui travaillaient sur une reprise beaucoup plus servile de Corto Maltese : faire comme pour la reprise de Blake et Mortimer, faire à l’identique pour que surtout le lecteur ne voie pas la différence. Il n’a jamais été question de la qualité des projets respectifs ni de projets mis en concurrence. 

 

 

Et là, c’est le drame : en réalité, Patrizia Zanotti, l’héritière, avait validé un projet de reprise un an avant que les deux auteurs français ne s’emparent du personnage mythique. « Casterman nous a engagés en tentant de “passer en force” et nous ne l’avons compris que lorsque nous étions déjà au travail », continue Sfar dans son explication de texte. 

 

Foin d’un projet refusé, donc, les deux hommes se seraient donc, dans cette version, retrouvés dépossédés. Et si Casterman, éditeur historique, leur a proposé de mener le projet en parallèle, Sfar aurait rejeté l’offre « car ça me semblait insultant pour les deux équipes d’auteurs et pour Corto Maltese. Il ne m’appartient pas de dire quel aurait été le choix de Hugo Pratt ». En l’occurrence, Juan Díaz Canales et Ruben Pellejero, qui seront à l’affiche pour le prochain tome. 

 

Pas rancunier, il souhaite « le meilleur aux duo qui reprend Corto et qui sont totalement innocents dans cette affaire », mais n’oublie pas d’écorner l’éditeur au passage. « J’espère que ces quelques lignes inciteront mes amis de chez Casterman à se comporter un peu mieux dans l’avenir, ou bien c’est moi qui me fais une trop haute idée des responsabilités d’un éditeur. »

 

Sans trop prendre de risques : Sfar n’a jamais rien fait paraître chez Casterman, sinon dans un ouvrage collectif Japon. Même si la maison, propriété du groupe Flammarion, appartient désormais à la holding Madrigall (groupe Gallimard), qui publie ses œuvres. 

 

 

Bonjour et pardon! Je m'étais promis de rester silencieux au sujet de l'affaire Corto Maltese, mais ces deux pages sont...

Posted by Joann Sfar on lundi 10 août 2015

 


Pour approfondir

Editeur : Casterman
Genre : bandes dessinees...
Total pages : 238
Traducteur : laurent lombard
ISBN : 9782203049055

Corto Maltese ; Les Lieux De L'Aventure

de Hugo Pratt, Marco Steiner, Marco D'Anna,

Toute sa vie, Hugo Pratt a eu l'art de rendre magiques et envoûtants les lieux où il faisait vagabonder ses héros - et singulièrement le plus emblématique de tous, Corto Maltese, aristocrate de l'aventure et du voyage. Ce sont les lieux traversés par Corto au fil de ses quatorze aventures en couleur que redécouvre et exalte ce beau livre, sur des textes de Marco Steiner et des photographies de Marco D'Anna. De l'Ethiopie à l'Argentine, des Mers du Sud aux confins de la Sibérie, plus de deux cent pages de pérégrinations tour à tour mélancoliques ou éblouies, ponctuées bien sûr de nombreuses illustrations de Pratt lui-même. Une belle invitation au voyage à offrir ou à s'offrir pour les fêtes de fin d'année.

J'achète ce livre grand format à 29.95 €