Kabuto, le Dieu Corbeau tome 1 de Buichi Terasawa

Clément Solym - 26.02.2009

Manga/BD/comics - Univers Manga - kabuto - dieu - corbeau


Encore une fois Taïfu nous régale d'un ouvrage de Buichi Tersawa et c'est toujours un grand plaisir pour le lecteur de se plonger dans l'univers si original de ce grand maître. Après Cobra, voici donc Kabuto, le dieu Corbeau, petite série en deux tomes, dont nous vous présentons le premier. Avant toute chose, signalons que Buichi Terasawa a décidé de le dédier à la mémoire de son maître Osamu Tezuka. « Ce livre est dédié à la mémoire de notre grand héros et ce gigantesque maître qu'est Osamu Tezuka ».

L'histoire :

Le Mal est de retour. Le démon Dôki est parvenu à briser le sceau grâce à « la folie destructrice des gens » qui le retenait enfermé loin de la Terre. En plein dans la période de « Sengoku Jidan » (périodes de guerres civiles) en l'an I de l'ère Taiei (approximativement 1533 selon notre calendrier) qui pourrait se dresser contre lui ?

Peut-être bien Karasu Tengu Kabuto, le dernier représentant du clan ninja Karasu Tengu. Pour y arriver, il devra cependant faire appel à de puissants alliés « Les quatre divinités protectrices », Benitengu, Suzaku, Seiryû et Byakko. Ensemble, ils pourront faire face mais auront-ils le temps de se rejoindre ?

Le dessin de Terasawa au service du médiéval fantastique

Kabuto, le dieu corbeau se déroule dans un univers médiéval fantastique, et voir le trait de Buichi Terasawa appliqué à ce registre un vrai bonheur. Il ne révolutionne certes pas, le médiéval fantastique comme il a pu révolutionner le genre Space opéra (avec Cobra) mais le trait est sûr, les décors somptueux et encore une fois les personnages ne manquent pas d'originalité. Les actions sont fluides et les combats clairs et bien rythmés.

Cette histoire est une vraie perle d'action, pas de temps mort tout s'enchaîne très vite et l'attention du lecteur sera très vite captée par cette merveilleuse petite série. Si le scénario est sommes toutes assez classique. Il faut voir l'originalité de Buichi Terasawa dans la finesse de la mise en place de l'action.

Des personnages bien construits

En effet, l'auteur ne se laisse pas aller à la facilité. Il nous présente des personnages qui sont forcés de coopérer ensemble mais qui ne se font pas forcément confiance dès le début. Petit détail qui a son importance et donne à l'histoire une dimension plus en prise avec la réalité. Par ce biais le mangaka a développé des personnalités fortes et bien tranchées pour ses héros.

Kabuto, qui est un personnage en apparence très sûr de lui et dont l'habileté au combat est assez impressionnante va se rendre compte qu'il a en face de lui un adversaire de taille et qu'il va falloir ruser pour le battre. La encore toute la finesse tient dans le fait que Terasawa nous a présenté des personnages aux capacités extraordinaires qui pourtant n'arrivent pas à faire face à la menace et même se prennent une sérieuse déculottée. À la fin du premier tome ils se trouvent même dans une situation relativement fâcheuse.

Kabuto, le dieu corbeau est un excellent titre tant par la maîtrise du dessin que par la finesse des personnages. Et encore une fois on s'incline devant un des plus grands maîtres du manga, Buichi Teraswa.

Kabuto, le dieu Corbeau Tome 1 de Buichi Teraswa est édité par Taïfu dans la collection seinen. Ce premier tome compte 212 pages pour 8,95 €.