Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Kaze Tachinu, dernier film d'Hayao Miyazaki, fondateur de Ghibli

Nicolas Gary - 02.09.2013

Manga/BD/comics - Univers Manga - Hayao Miyazaki - studio Ghibli - films d'animation


Le cofondateur du studio Ghibli, Hayao Miyazaki, dont la carrière est au film d'animation, celle que Walt Disney fut au dessin animé, a annoncé son départ à la retraite. Après une cinquantaine d'années à la tête de la société de production, Miyazaki annonce, durant la Mostra de Venise, que Kaze Tachinu serait son dernier film.

 

 

Princesse Mononoké

 

 

 

Depuis cinq ans, Miyazaki n'avait rien produit, et à 72 ans, cette ultime aventure avait été dévoilée en décembre 2012. Il s'agit de l'aventure de Jirō Horikoshi, concepteur d'avions japonais, connu pour le A6M Zero, un avion de la société Mitsubishi, utilisé au cours de la Seconde Guerre mondiale. Elle s'appuyait sur le livre de Tatsuo Hori, auteur d'un roman portant le même titre. 

 

Ce film d'animation est porteur d'un message pacifique, reflétant les prises de positions et de point de vue du fondateur du studio. Il s'est d'ailleurs attiré les critiques des militants d'extrême droite du Japon. « C'est le premier des films de Miyazaki qui prend pour personnage principal une personnalité historique », explique Koji Hoshino, actuel président de Ghibli.

 

Kaze Tachinu a déjà gagné plusieurs dizaines de millions d'euros dans son exploitation en salles, après six semaines de présence à l'écran. Manifestement, c'est Disney qui se chargera de la distribution, qui doit intervenir ce mois-ci, aux États-Unis. 

 

Hayao MIYAZAKI 宮崎駿

Hayoa Miyazaki

detengase, CC BY SA 2.0

Cependant, les fans n'ont pas tous cédé au désespoir : la déclaration d'Hoshino, concernant la retraite de Miyazaki est assez vague pour que l'on puisse encore espérer voir le créateur prêter main-forte à des projets futurs.

 

Miyazaki avait d'ailleurs fait allusion à une possible suite pour Nausicaa, le film qui avait entraîné la création de Ghibli, et tous les espoirs restent permis, notent Les Histoires Sans Fin. Probablement sur des projets plus courts qu'un film d'animation complet, estiment déjà certains.

 

En l'occurrence, Hayao Miyazaki et Isao Takahata avaient également présenté Kaguya-hime no Monogatari (Le conte de la princesse Kaguya), comme un autre projet. Il s'agissait d'une reprise du conte populaire japonais, Taketori Monogatari, narrant l'histoire d'un coupeur de bambou, qui découvre un jour un bébé dans l'un des troncs qu'il tranche. 

 

Une conférence de presse doit se tenir à Tokyo, cette semaine, au cours de laquelle Miyazaki devrait en annoncer un peu plus, a assuré Hoshino. « Comprenez que, à ce jour, je ne serai pas en mesure de répondre à toutes les questions sur cette retraite. Il [Hayao] souhaite sincèrement dire au revoir à tout le monde. » Rendez-vous vendredi pour en apprendre plus...