L'ancienne société de Stan Lee veut récupérer les droits de ses créations

Antoine Oury - 03.03.2015

Manga/BD/comics - Comics - Stan Lee Media Inc - procès créateur personnages - Cour suprême États-Unis


À la fin des années 1990, alors qu'il s'était éloigné de Marvel, Stan Lee avait créé une société à son nom, Stan Lee Media, chargée de gérer ses droits et ses affaires. Il doit à présent le regretter amèrement : deux ans après sa création, en 2000, la société était déclarée en faillite, pour mieux renaître en 2007 et pourrir la vie de son fondateur.

 

 

 

 

Les anciens collaborateurs de Stan Lee ont visiblement de la suite dans les idées : depuis 2007, ils ont successivement attaqué Marvel, Disney et Stan Lee lui-même, afin de reprendre les droits sur ses créations, ou au moins d'obtenir des dédommagements pour la période 1998-2007. La société s'estime en effet lésée : après la faillite, Stan Lee avait monté la société POW! Entertainment pour gérer ses affaires, et SLM considère que le transfert de la gestion a été effectué en sa défaveur.

 

En octobre 2014, la Cour d'appel du 9e District avait rejeté les demandes d'examen des réclamations de Stan Lee Media, et les déclarait par la même occasion « infondées ». La société n'avait jamais réclamé les droits sur les personnages de Lee avant 2007, et les réclamations, notamment pour des dommages et intérêts, n'étaient pas crédibles.

 

Stan Lee Media poursuit malgré tout : après huit années de tentatives, la société en appelle à présent à la Cour Suprême des États-Unis. Il est probable que cette dernière rejette les demandes de SLM, qui aura alors épuisé tous les circuits judiciaires du pays.