Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

medias

L'anniversaire d'Akira, Katsuhiro Otomo s'en fout, un peu... beaucoup...

Florent D. - 29.05.2017

Manga/BD/comics - Univers Manga - Katsuhiro Otomo Akira - anniversaire Akira publication - manga film animation


Akira a 35 ans. Ce manga de Katsuhiro Otomo – dessinateur, scénariste et réalisateur à ses heures – a emporté toute une génération dans l’animation. Les premières publications eurent lieu dans Young Magazine, en décembre 1982. Le long-métrage sortira six ans plus tard. Mais aujourd’hui, le papa de Tetsuo s’en fout un peu...





Voilà pour l’ambiance, mais ce Tokyo futuriste – et qui l’est de moins en moins – ennuierait plutôt Otomo, qui a laissé de côté cet univers. À 63 ans, il travaille sur un nouvel anime et un manga, entretenant une distance vis-à-vis du monstre Akira, qui laisse les lecteurs sans voix.

« En fait, les premiers extraits que j’ai vus du film Akira, m’ont fait croire que ce serait un échec. J’ai quitté rapidement le cinéma et je suis rentré chez moi pour le dire à ma femme », se souvient-il. C’est que si la première moitié du film était séduisante, les budgets étaient à l’époque plus limités, et impliquaient de réaliser de nombreuses coupes dans l’histoire. 

« Aussi, quand j’ai vu la qualité du film décliner [dans la seconde partie], je me suis senti malheureux », poursuit le mangaka. En réalité, durant la production, chaque responsable d’animation avait bien plus de boulot qu’il ne pouvait en abattre seul : on ne comptait plus les heures supplémentaires pour donner vie au film d’animation, malgré les multiples coupes. « En outre, le studio devait externaliser l’animation à l’étranger, pour réduire les coûts – et les prestataires n’étaient pas très bons. »


 

Et puis, le temps a passé, et un autre grand chef d’œuvres de l’animation a vu le jour, l’année suivante : Ghost in the Shell. Et là, ce fut plus difficile à encaisser. Si Otomo assure n’avoir pas encore vu la nouvelle version, il est désormais clair, pour lui, que « j’en ai fini avec Akira. Si quelqu’un veut faire quelque chose de nouveau avec, je suis d’accord là dessus. Ainsi, j’ai accepté l’idée d’un live action Akira, et généralement je suis d’accord avec tout ce que l’on veut en faire ».

À la condition cependant que pour le live action, il vérifie et valide le scénario. Car tout l’enjeu de l’adaptation est de ne pas trahir ce que le lecteur peut constituer dans son propre univers mental. « C’est particulièrement vrai pour les adaptations cinématographiques à partir de romans, car le lecteur recourt à son propre imaginaire pour leur donner vie. Les lecteurs ont, intrinsèquement, leur propre imagination. »

Mais dans tous les cas, Otomo ne retroussera plus jamais ses manches pour Akira : « Je préférerais faire quelque chose de totalement nouveau et distinct. » Et pour ce qui est de republier l’original, ou faire des hommages, spécifiquement pour l’anniversaire ? « Je ne suis pas intéressé par un pareil projet. C’est un peu comme célébrer l’anniversaire d’un enfant mort. »

<

>



via Forbes