L'Atalante vend sa Brigade chimérique à l'éditeur Titan Publishing

Clément Solym - 22.10.2013

Manga/BD/comics - Univers BD - La brigade chimérique - Titan Publishing - droits mondiaux


Suite à la Foire de Londres, en avril dernier, les éditions de L'Atalante ont réalisé une belle opération : vendre à la maison britannique Titan Publishing Group l'intégralité de leur BD La Brigade chimérique. Une transaction qui fait le bonheur de la maison nantaise et du titre signé Lehman, Colin, Gess et Bessonneau.

 

 

 

 

La brigade chimérique ne cache pas son influence américaine, « indéniable », nous explique l'éditeur. « C'est un ouvrage que l'on a toujours montré avec plaisir, en recevant de bons échos, sans parvenir à l'imposer. Ce n'est pas faute d'avoir eu des demandes de traduction pour d'autres langues », précise Annette Werther-Médou, chargée des droits étrangers. Une première offre venant d'une maison anglo-saxonne avait d'ailleurs avorté, pour des problèmes budgétaires.

 

Et puis, vint la Foire de Londres, et la rencontre avec Titan Publishing. « C'est une maison qui n'a pas d'a priori, vis-à-vis des titres en français, contrairement à d'autres, pour qui la barrière de la langue ne peut pas être vaincue, en dépit de la qualité des dessins. On nous réclame souvent de traduire l'intégralité de l'ouvrage avant qu'il ne soit examiné par l'éditeur, mais pour une maison de notre taille, ce sont des frais que l'on ne peut pas engager. »

 

Quinze jours après Londres, l'accord est pourtant signé : les six tomes seront traduits et vendus séparément, avec un regroupement en intégrale par la suite. La publication débutera en décembre 2014 (premier tirage d'environ 15.000 exemplaires), sur un rythme de sortie trimestriel. L'édition numérique, puisque les droits ont également été cédés, devrait se faire sous la forme d'un feuilleton, avec un autre type de découpage plus séquencé.  

La Brigade chimérique rend hommage à une saga de science-fiction oubliée, parue en France entre les deux guerres sous la signature de George Spad, L'Homme chimérique (éditions Louis Querelle). C'est une oeuvre grave qui témoigne du traumatisme que la Grande Guerre a infligé à l'imaginaire européen. Cette saga, amorcée en 1919, s'apprêtait à prendre une direction fascinante lorsqu'elle fut interrompue sans explication en 1934.

Soixante-treize ans plus tard, La Brigade reprend et prolonge ce tournant – pour le plaisir bien sûr, mais aussi parce que derrière lui se trouve peut-être la solution d'une des grandes énigmes de l'histoire du vingtième siècle : pourquoi n'y a-t-il plus de superhéros en Europe ?

 

La série, qui en France s'est vendue à plus de 60.000 exemplaires connaîtra donc une nouvelle vie à travers le monde entier, puisque l'achat des droits s'est fait pour les pays du Commonwealth, ainsi que les États-Unis. « C'est ensuite bien plus facile de vendre à d'autres pays, dans ces conditions. D'autant que, par un accord tacite, Gess a accepté de retravailler quelques dessins pour l'éditeur, si c'était nécessaire, de même que Lehman pourra mieux expliquer le scénario, très inspiré de la guerre. » 

 

Retrouver La Brigade chimérique, sur Chapitre.com