L'auteur de Calvin et Hobbes de retour pour quelques cases

Antoine Oury - 10.06.2014

Manga/BD/comics - Univers BD - Bill Waterson - comic strip - Stephan Pastis


Bill Waterson est un peu le J.D. Salinger, ou le Harper Lee de la bande dessinée : après avoir rencontré un succès considérable, notamment avec Calvin et Hobbes, l'auteur s'est retranché derrière une absence publique et éditoriale. Il a fait une réapparition, courte mais notable, pour une case d'un comic strip dessiné par Stephan Pastis.

 


Le comic strip de Stephan Pastis, avec la participation de Bill Waterson

© Stephan Pastis / Distributed by Universal Uclick

 

 

La légende de Bill Waterson est telle, dans le monde de la bande dessinée, que l'on raconte que l'auteur n'aurait même pas répondu à l'appel de Steven Spielberg, pourtant désireux de collaborer avec lui sur un projet de long-métrage. Malgré tout, Stephan Pastis, auteur du comic strip Pearls Before Swine, avait envoyé un mail au grand maître, sans trop d'espoir de réponse.

 

« Les chances que Bill Waterson me réponde équivalaient à celles que Jimi Hendrix me fasse écouter son nouveau riff de guitare. Et oui, je suis au courant que Hendrix est mort », s'amuse Stephan Pastis. Waterson lui a expliqué son idée pour un prochain gag, et les deux auteurs ont commencé leur collaboration. L'auteur de Calvin et Hobbes avait remarqué que Pastis tournait souvent en dérision ses propres talents de dessinateur, et s'est donc prêté au jeu en se changeant en petite fille qui donne une bonne leçon à Pastis, en « un seul essai » comme le souligne la chute.

 

Waterson avait simplement demandé à son collègue de garder le secret de sa contribution le temps de la publication du strip intégral (les 4, 5 et 6 juin derniers). Pastis s'est bien évidemment plié à cette seule condition, même s'il reconnaît qu'il s'agissait là « du secret le plus difficile à garder pour moi ».

 

La dernière intervention de Bill Waterson remonte au documentaire Stripped, consacré au comic strip et aux changements induits par le numérique. Il avait alors fourni un dessin saisissant pour l'affiche du long-métrage.

 

 

 

(via Melville House)