L'Enfance d'Alan remporte le Prix de la Critique 2013

Clément Solym - 09.12.2012

Manga/BD/comics - Univers BD - Prix de la critique - ACBD - Emmanuel Guibert


Publié à L'Association, L'Enfance d'Alan est le dernier livre d'Emmanuel Guibert, sorti en décembre de cette année. Il vient de remporter le titre décerné par l'ACBD, du Prix de la Critique 2013. Avec ce prix, l'ACBD, l'Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée, « consacre un très grand talent. Avec L'Enfance d'Alan, Emmanuel Guibert, 48 ans, confirme son rang de maître de la bande dessinée contemporaine ».

 

En 1994, Emmanuel Guibert, alors en vacances, rencontre par hasard Alan Ingram Cope, un américain retiré sur l'île de Ré. C'est le début d'une profonde amitié entre ce retraité de 70 ans, et le dessinateur âgé d'alors 30 ans. Très vite, Alan, en fabuleux conteur, se met à raconter sa vie à un Emmanuel Guibert émerveillé.

 

Après La Guerre d'Alan, consacré aux périples du jeune soldat Alan durant la Seconde Guerre mondiale, Emmanuel Guibert s'attache à retranscrire ses souvenirs d'enfance. L'Enfance d'Alan est aussi un formidable témoignage sur la vie quotidienne aux États-Unis avant-guerre. On y découvre la vie d'une famille ordinaire, humble, et l'éveil d'un enfant à l'existence. Dans la description des jeux avec les enfants du voisinage, des moments vécus en famille, ce travail de mémoire touche à l'universel.

 

« Un jour, sur l'Île de Ré, Emmanuel Guibert a croisé Alan Ingram Cope, un GI de la Seconde Guerre mondiale qui n'est jamais rentré au pays. Le vieil homme s'est raconté. Emmanuel a enregistré, puis a pris ses encres et ses plumes. La Guerre d'Alan fut un chef d'œuvre. Alan Cope était né en Californie en 1925. Il est mort en 1999. Sorti cet automne, L'Enfance d'Alanpoursuit le dialogue entre les deux amis. Magnifié par les dessins épurés et virtuoses, porté par une mise en scène subtile et inventive, le récit nous parle d'une Amérique qui n'existe plus.

 

Il laisse aussi affleurer ce que l'on sait par ailleurs de l'auteur : passé maître dans l'art de « l'autobiographie assistée » en bande dessinée, Emmanuel Guibert fonctionne à l'empathie et à l'amour du prochain », assure l'ACBD.