L'Humanité souhaite faire revivre Pif Gadget "dans les prochains mois"

Clément Solym - 12.09.2014

Manga/BD/comics - Univers BD - Pif Gadget - parti communiste - journal Humanité


Puisque l'on assiste à la renaissance des magasins Burger King, pourquoi pas celle de Pif Gadget ? Ah, oui, bien entendu, avoir moins de 20 ans ne permettra pas de savoir à quel point le chien jaune et marron Pif a pu être l'idole des jeunes dans les années 80, et un peu après encore. Mais voilà : la figure comique du journal L'Humanité pourrait bien renaître de ses cendres. Chose que l‘on attend plutôt du phœnix d'ordinaire.

 

 

 

Un Pif Gadget de retour ? « C'est bien possible », assurait ce matin le directeur du journal L'Humanité, Patrick le Hyaric, au micro de France Info. Journaliste et homme politique (député européen), il était venu évoquer le lancement de la Fête de l'Huma, et voici qu'il nous annonce le retour du cabot et de son cabotin de copain matou, Hercule ? 

 

« Nous sommes propriétaires de Pif, de ce que certains appelleraient la marque Pif – je n'aime pas beaucoup ce mot. Mais oui, je compte, dans les prochains mois, si je peux, le relancer. Je commence à le préparer, puisqu'à la Fête de l'Humanité, il y aura des gadgets, des tee-shirts, des casquettes pour les enfants, siglés Pif. » (via France Info)

 

Pif Gadget était une publication de vacances, tout particulièrement, avec un magazine qui était toujours accompagné d'un petit objet à construire soi-même. Couteau suisse en plastique, ou barbecue pour saucisse unique ou le célèbre pois sauteur... 

  

 

En Roumanie, Pif est resté un héros national. En pleine période de la dictature Ceausescu, le peuple s'était pris d'affection pour ce cousin français, et le dessinateur et commissaire de l'exposition, Jean-Pierre Dirick d'expliquer, en juin 2012 : « Pendant les très longues et difficiles années où leur pays était coupé du monde extérieur, Pif Gadget était pour la jeunesse roumaine le seul moyen d'évasion, le seul vecteur de rêve. »

 

Le célèbre personnage de José Cabrero Arnal vit le jour en 1945. Le magazine hebdomadaire, fondé en 1969, et, succédant à Pif le chien (1950), proposait à chaque numéro des gadgets surprises pour les jeunes lecteurs.

 

Une exposition avait eu lieu, l'année passée, Pif et la Roumanie, un héros de l'âge d'or. Dans l'histoire des relations franco-roumaines, ce dessin estampillé « occidental », édité par le Parti Communiste Français n'a pas atterri par hasard dans la Roumanie... communiste. Pif incarna un héros pour les « pifophiles » du temps de Ceausescu : la revue a joué, pour ces derniers, un rôle important en tant que vecteur linguistique et culturel. Ils ont appris la langue française avec Pif ou juste appris à lire, parce que le journal raconte tout simplement une histoire

  

Après différentes formules, Pif avait tiré sa révérence entre février 1993 et 2004, mais un mensuel avait tenté de prendre la suite, avant de s'arrêter de nouveau en novembre 2008.