Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

L'industrie du comics ne veut pas avoir affaire aux filles

Antoine Oury - 18.12.2013

Manga/BD/comics - Comics - comics - sexisme - Paul Dini


Au cours d'un entretien diffusé en podcast, l'auteur Paul Dini a révélé le grand fléau des comics, et ce n'est pas un super-vilain... Plutôt une vilaine pratique en vigueur dans le milieu : les auteurs se voient gentiment suggérer par les éditeurs de limiter la présence des femmes dans leurs oeuvres, et particulièrement comme personnage principal. Pourquoi ? Les femmes ne dépenseraient pas...

 


Macho

(Ray Larabie, CC BY 2.0)

 

 

Interrogé par Kevin Smith pendant l'émission Fat Man on Batman, l'auteur de nombreux comics Batman ou Star Wars a réagi sur l'aplanissement de la production des comics, via un sexisme peu dissimulé. « Ils veulent tous des garçons, "nous ne voulons pas de filles", je veux dire, j'ai entendu des exécutifs dire cela... "Nous ne voulons pas pas que les filles regardent cette émission". Elles. N'achètent. Pas. De. Jouets. Les filles achètent d'autres jouets. »

 

Dini a été impliqué dans la création d'une série tournée en décors réels, avec acteurs réels, Tower Prep, aujourd'hui supprimée, et s'est vu demander par les producteurs de ne pas accorder trop d'importance aux personnages féminins, pour des raisons marketing.

 

Et, d'après l'auteur, l'annulation viendrait du fait que la série ait fini par attirer plus de femmes et de spectateurs en famille que prévu, limitant l'impact des produits dérivés désignés pour des garçons. « Nous avions toute une gamme de marchandises pour Tower Prep, qu'ils ont fait exploser avant même de l'avoir fait décoller, parce que le refrain était "Les garçons, les garçons, les garçons". »

 

Un vrai slogan publicitaire...

 

(via TeleRead)