La bande dessinée est-elle en état de surproduction ?

Clément Solym - 02.02.2009

Manga/BD/comics - Univers BD - Angoulême - 2009 - festival


Le Festival International de la BD d’Angoulême 2009 vient de se terminer et tous les compteurs de ce secteur semblent au vert. Malgré la situation économique actuelle, le marché de la bande dessinée se porte bien…si ce n’est que d’aucuns pensent que le secteur est en état de surproduction…

Entre 2000 (1500 albums) et 2008 (4700 albums), le nombre de publications francophones a été multiplié par trois… Des chiffres à donner le tournis. Tant que le public suit, tout va pour le mieux. En 2008, le secteur a dégagé un profit de 350 millions d’euros, égal à 6,5 % du chiffre d’affaire de l’ensemble du monde de l’édition.

Dans une telle situation, les librairies spécialisées ne savent plus quels albums mettre en vitrine : il y en a bien trop qui arrivent dans les cartons pour avoir le temps de les lire avec attention…Et pourtant, les poids lourds du secteur gardent des chiffres de production plutôt stables depuis 2000.

Cette bulle autour de la BD est en fait le résultat de l’explosion du nombre de petits éditeurs indépendants. Le problème, c’est qu’on arrive aussi à la mise en vente d’albums très imparfaits graphiquement…Au lecteur de faire son marché au sein de cette nébuleuse…