La bande dessinée perd deux libraires exceptionnels

Florent D. - 25.06.2020

Manga/BD/comics - Univers BD - bande dessinée librairie - Georges Count Skull - Christophe Salomon Momie


Dans un communiqué diffusé par ses enfants, nous apprenons le décès de Georges “Count” Coune, qui fonda la librairie The Skull, à Bruxelles. Né le 22 novembre 1940 à Liège et décédé le 22 juin 2020 à Nyons. Et dans le même temps, c'est Cric, aka Christophe Salomon, fondateur du réseau de librairies Momie qui s'en va.



 
Pour Georges Coune, « tout commença en 1964, il travaillait comme comptable au CCI et faisait, durant ses heures libres, de l’import-export de Comics US et de BD. Il est vrai qu’a cette époque la BD sous la forme « Album » qui naquit en 1960 commençait à s’intensifier.

De 1964 à 1969, il vend sur le vieux marché, sur catalogue et en chambre des illustrés, des affiches de cinéma et les premières BD cartonnées.

En 1965, ses parents revenus du Congo ouvrent une boutique « Le COSMOS » qui mélange Science-Fiction et Bande Dessinée. Leur fils, Georges, récoltait des affiches de film et des lobby cards auprès des distributeurs de la rue Royale, vendait les comics et affiches à son domicile et via un catalogue par correspondance.

Le 20 décembre 1970, encouragé par Nina, il saute le pas et ouvre sa mythique boutique au pont du Germoir : « The SKULL ». Une caverne formée par un cumul de livres, magazines, affiches de cinéma… Et pleine de BD 
», indique son fils Éric Coune.

De leur côté, le réseau de librairies Momie annonce que Christophe Salomon « a perdu la guerre contre le cancer ce samedi 20 juin ». Surnommé Cric, il ‘était l’un des fondateurs du réseau.



« Nous continuerons à faire vivre et à vous transmettre cette putain de passion qui nous rassemble tous : la BD », affirment les libraires du réseau, en hommage à leur créateur. 

Les éditions Dargaud ont diffusé également un communiqué, saluant le scénariste. « Après quelques essais infructueux de devenir dessinateur, il réalise qu’il lui reste toujours une immense passion à partager, et il ouvre une librairie spécialisée à Grenoble, sa ville natale. Publiant de nombreux ex-libris inédits, il se fait très vite apprécier des lecteurs comme des auteurs, au point que ces derniers font volontiers appel à lui pour scénariser quelques planches, à l’instar de Phil Castaza, qui illustre son Récit d’un siècle oublié. Grand ami de Laurent Verron, il signe avec ce dernier des participations aux collectifs Edith Piaf et Léo Ferré. »

Cric avait commenté la sortie du dernier tome d’Asterix pour ActuaLitté, et plus globalement la difficulté à reprendre les personnages d’un autre dessinateur : « C’est le premier livre que je vais lire, au sortir de mes vacances. L’envie n’a jamais faibli. Qu’on soit libraire ou simple lecteur, Astérix, c’est toujours la même passion. »


photo : Georges Coune, crédit Eric Coune


Commentaires
Bravo aux amis d'ActuaLitté,les tout premiers en France à avoir annoncé le décès du très fameux Belge Georges Coune !

Pour le Bruxellois de longue date que je suis,ce sont de très agréables souvenirs d'adolescence qui s'éteignent.

Georges Coune et sa boutique mythique du Skull -elle existe toujours en son emplacement actuel chaussée de Waterloo, sous la férule de son fils Eric -fut un pionnier,un précurseur.

Fou de science-fiction et de films d'horreur, il s'est très tôt spécialisé dans les comics notamment américains,la BD en général bien avant qu'on ne parle de «romans graphiques» et la documentation cinéma.

Il a cru aux affichettes belges de cinéma quand on pouvait encore les acheter au poids du papier ou presque,par containers entiers !

L'auteur de ces lignes a pu acquérir des quantités impressionnantes d'affichettes originale des années cinquante et soixante à des prix défiant toute concurrence...qui d'ailleurs fut inexistante au début avant de croître et se multiplier.

Puis les prix ont flambé et vu leur graphisme particulier dû à de talentueux artistes belges et à leur format plus maniable que celui des grandes affiches françaises et autres, les affichettes belges sont devenues un thème de collection infiniment répandu et populaire.

Georges Coune fut un artificier inspiré qui contribua fort à allumer cette passion de collection qui s'est répandue comme un virus...mais très sympathique celui-là !

Il a organisé des conventions de collectionneurs en Belgique sur le modèle de celles existant en Angleterre et il prenait un immense stand dans de nombreuses conventions internationales,y compris en France.

Et en Angleterre,en Allemagne etc.

Où tout le monde le connaissait et l'appréciait.

Le personnage était un grand connaisseur mais également un truculent bonhomme simple,

ouvert, franc du collier et qui jamais ne la ramenait malgré ses innombrables réalisations et son immense culture populaire.

On le regrettera fort.

CHRISTIAN NAUWELAERS
RECTIFICATION: lire: «...affichettes originaleS...» au pluriel bien entendu !

Coquille expulsée,désolé.

CHRISTIAN NAUWELAERS
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.