La librairie Cook & Book choisit les 6 albums BD qui ont fait 2014

Librairie Cook & Book - 13.01.2015

Manga/BD/comics - Univers BD - chroniques bande dessinée - livres lecture - bilan année 2014


Encore cette année, la production d'albums de bande dessinée s'est révélée toujours aussi importante. Dès lors que retenir parmi la multitude d'ouvrages publiés ? La librairie Cook & Book a délibérément choisi de s'attarder sur quelques-uns d'entre eux.

 

Chronique BD par Cook & Book

Outre les albums Love In Vain et La lune est blanche qui figurent dans notre palmarès des albums phares de 2014 (et pour lesquels deux chroniques ont été consacrées sur le site Actualitté), 6 autres ouvrages ont su retenir notre attention. 

 

 

La fille maudite du Capitaine Pirate de Jeremy A. Bastian, publié aux Éditions de la Cerise

 

1728, Port Elizabeth, Jamaïque. Les frères de la flibuste n'ont guère d'endroits où trouver refuge dans les Caraïbes et sont traqués sans relâche. S'étant liée d'amitié avec Apollonia, la fille du gouverneur, la Fille maudite du Capitaine Pirate n'échappe pas à la règle. Alors que son bourreau s'apprête à l'envoyer Ad Patres, un curieux perroquet du nom de Poivre d'As lui sauve la mise et lui propose de l'aidera à retrouver son capitaine de père... À mi-chemin entre Peter Pan et Alice au Pays des Merveilles, Jeremy A. BAstian accouche d'une perle au graphisme époustouflant. Un album extraordinaire. 

 

Les vieux fourneaux de Cauuet et Lupano, Éditions Dargaud, 2 volumes parus

 

Lucette vient de casser sa pipe et pour Antoine, son mari senior, la perte est immense. Mimile et Pierrot ne sont donc pas de trop pour épauler leur vieux compère pour qui sa petite fille Sophie, revenue de la capitale en trombe et en cloque, est désormais la seule raison de vivre. Les souvenirs resurgissent petit à petit, tantôt drôles, tantôt moins. Et puis il y a cette visite chez Brousse le notaire où une lettre posthume de Lucette attend Antoine et qui, selon ce dernier, n'augure rien de bon... Des dialogues à la Audiard, des tronches inoubliables et une fraîcheur, une spontanéité qui décapent ! Une réussite sur toute la ligne. 

 

Le château des étoiles d'Alex Alice, Éditions Rue de Sèvres

 

1869. Un an s'est écoulé depuis que, Claire, la mère de Séraphin a disparu suite à une énième expérience scientifique destinée à prouver l'existence dans l'atmosphère de l'éther, substance dont l'existence même serait capable de changer le monde. Alors que le jeune garçon continue de marcher dans les pas de sa mère, Archibald son père s'est, lui, résigné. Jusqu'à ce qu'une lettre en provenance de Bavière ne bouscule le quotidien de l'ingénieur et de son fils... Alex Alice se lance dans la couleur directe et le résultat est tout simplement époustouflant ! Servi par une maquette de toute beauté, Le Château des étoiles emprunte tant à l'univers de Jules Verne qu'à celui du baron de Munchausen sans oublier l'influence prégnante d'un certain Hayao Miyazaki... Un envol plus que réussi pour ce premier tome.

 

 


 

 

Urban de Luc Brunschwig et Roberto Ricci, Éditions Futuropolis

 

Un récit d'anticipation géniale, confirmant le talent de scénariste de Luc Brunshwig et la maestria du dessin de Ricci. Monplaisir est une cité futuriste, construite comme un énorme parc d‘attractions, tout le monde y est déguisé, Batman, Mickey, Cendrillon ou Homer Simpson s'y croisent sous le regard d'A.L.I.C.E, l'intelligence artificielle qui contrôle le parc. Sous cet émerveillement permanent se cachent la corruption, la prostitution et les jeux d'argent. C'est dans cette atmosphère contrastée que Zack, jeune garçon, grand, balèze, complètement gauche et épris de justice à décidé de travailler comme agent de sécurité. Il va très vite se rendre compte qu'à Monplaisir, la justice est une farce et que seul l'amusement des nantis compte. 

 

L'arabe du futur de Riad Sattouf, Allary Éditions

 

De par son statut de professeur d'Université, le père de Riad Sattouf s'est retrouvé en poste successivement dans la Libye de Khadafi et la Syrie d'Hafez El Hassad. Une enfance particulière pour le tout jeune Riad qui en a profité dès son plus jeune âge pour mémoriser le plus d'anecdotes possible sur les premières années de sa vie. Le résultat est d'une fraîcheur étonnante et d'une limpidité à toute épreuve. L'autobiographie de l'année, prévue en 3 tomes.

 

La gigantesque Barbe du mal de Stephen Collins, Éditions Cambourakis

 

Sur l'île d'ICI, tout est parfait. Les arbres sont parfaitement taillés, les voitures impeccablement rangées, les cheveux minutieusement coiffés. Dave n'échappe pas à la règle jusqu'au jour où sa barbe se met à lui jouer des tours : celle-ci n'a de cesse de grandir, grandir, grandir... Provoquant du même coup un désordre totalement imprévu au sein de cette société si rigoureusement structurée ! Après le bijou Iron ou ! la guerre d'après, les éditions Cambourakis ont eu la bonne idée d'adapter un autre OVNI anglo-saxon à la conception graphique et scénaristique des plus originales. 

 

Bien entendu, cette sélection n'a rien d'exhaustif. L'incroyable Panthère de Brecht Evens (Éditions Actes Sud Bd) ou le très calibré Superman : identité secrète (Urban Comics) aurait clairement leurs places au sein de ce petit florilège. Nous espérons toutefois qu'elle suscitera des réactions diverses et variées sur la toile tout en apportant un éclairage singulier sur cette année 2014. En attendant les millésimes de 2015 !