La Porte au ciel, Sicomoro et Makyo, première partie

Clément Solym - 30.03.2008

Manga/BD/comics - Univers BD - porte - Ciel - Sicomoro


L'adolescence est une période ingrate, particulièrement pour Manu, Julie et Anna. La première vit chez son frère, depuis la mort de ses parents, ce qui « emmerde » passablement sa femme. La deuxième se fait allègrement peloter par son père quand sa mère part travailler. Quant à Anna, son père ne lui a pas laissé le choix : c'est le 15 en maths ou tu dégages. Chacune a donc de bonnes raisons pour fuguer.

Mais chacune a aussi une excellente raison de nous faire rêver. Tout particulièrement sous l'emprise du dessin de Sicomoro, légèrement éthéré et qui donne un aplomb solide à ces trois jeunes filles.



Une fois la fugue décidée, elles se réfugient dans la maison de la grand-mère de Manu, laissée à l'abandon. Un véritable havre de paix, contenant nourriture et alcool en abondance. Et dans la cave, la Porte au Ciel. Qui sert à parler avec les morts.

Si ce premier tome est accrocheur, et enchanteur, on ne voit pas vraiment se profiler le thriller psychologique. Mais on savoure sans peine cette ouverture intrigante de Makyo, qui signe là un scénario simple mais splendide. On en réclamerait volontiers quelques pages de plus tant on est pris dans l'ambiance et intrigué par le sort des trois filles.

Bref, une histoire qui s'annonce captivante, pour un tarif annoncé chez Dupuis de 14 € pour la version normale et 18 € pour l'édition spéciale dont les dernières pages contiennent un cahier inédit de six pages de dessins, esquisses et ébauches.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.